CPR AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
4896.92 -0.26% -7.82%

Upsideo

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Salamandre AM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

3 questions à Antoine Badel, directeur de la recherche et associé d’Alken AM (5 milliards d'euros d'encours)...

Publié le

Nous avons adressé nos questions à Antoine Badel, directeur de la recherche et associé d’Alken AM, société de gestion qui gère à ce jour plus de 5 milliards d'euros.


http://files.h24finance.com/jpeg/Badel ok.jpg

Antoine Badel

 

 

H24 Finance: Vous essayez de générer des rendements absolus chaque année sur Alken Fund Absolute Return Europe. Quel est le processus de gestion de ce fonds géré par Nicolas Walewski ?

 

Antoine Badel : La gestion du fonds Alken Absolute Return a pour objectif d’allier la sélection de valeurs d’Alken, fortement génératrice d’Alpha, à une gestion du risque dynamique : contrôle de la volatilité via la diversification, gestion de l’exposition nette et suivi des pertes maximales.

 

L’exposition nette historique du fonds depuis création est de 42%. Elle se répartit (au 29/12/17) entre des positions longues sur des valeurs à forte conviction d’Alken (env. 80%), du cash (20%), et des positions short soit sur des titres en direct (env. -12%) soit sur des futures sur l’indice Eurostoxx 50 (env. -27%).

 

La gestion de l’exposition nette est dynamique dans le temps et nous nous forgeons notre opinion via de nombreux indicateurs macroéconomiques mais également grâce à nos échanges permanents avec le monde entrepreneurial européen.

 

 

H24 Finance : En 2017, Alken Absolute Return Europe a réalisé +16,70%. Quels ont été les principaux moteurs de performance au cours de l’année ?

 

Antoine Badel : Avec une exposition nette moyenne d’environ 45% sur l’année 2017, le fonds a beaucoup gagné sur ses positions longues et a perdu un peu sur ses positions courtes (valeurs en direct et indice).

 

Les principaux contributeurs sont Wirecard (+110% en 2017), dans laquelle nous sommes investis depuis 2006 ; notre connaissance du cas d’investissement nous a permis de travailler notre position au cours des 12 dernières années de détention au fil des opportunités qui se présentaient. Nous avons également gagné sur des positions telles que AroundTown, un gestionnaire d’actifs immobiliers allemands dans lequel nous sommes investis depuis 2015 et dans d’autres titres tels que B&M European Value Retail ou Drillisch.

 

A contrario, nous avons souffert de notre investissement dans Pandora et avons rapidement coupé notre position en mars 2017 lorsque nous avons senti une inflexion de tendance. Gamesa nous a aussi pénalisé mais la société garde toute notre confiance et nous avons renforcé notre position au long de la baisse de cette année.

 

Au niveau de nos positions courtes, nous avions identifié il y a près de 2 ans un écart de valorisation très important entre d’une part les valeurs de croissance à profil « obligataire », portées par la politique monétaire, et d’autre part les valeurs cycliques, exposées à la reprise économique. Nous avons donc profité de certaines de nos positions courtes sur des valeurs de croissance chères.

 

De plus, même si notre position courte sur indice nous aura couté de la performance cette année (l’Eurostoxx 50 ayant monté de +6,46% en 2017), elle nous aura permis de réduire notre exposition nette au marché et d’abaisser la volatilité du portefeuille.

 

 

H24 Finance : Dans cet environnement, où allez-vous chercher de la valeur en 2018 ?

 

Antoine Badel : Nous maintenons notre forte conviction dans le portefeuille existant et continuons de voir de grandes opportunités sur de nombreuses valeurs européennes. Notre objectif reste l’identification de sociétés aux fondamentaux robustes, capables d’améliorer leurs marges et de générer une croissance significative des résultats et ce, à des valorisations attractives.

 

Nous gardons une exposition importante au secteur automobile (+10,08% ; Renault, Valeo et Peugeot) car nous pensons que les valorisations ne reflètent pas le dynamisme actuel du secteur et les nombreuses opportunités qui se présentent aux constructeurs français (voitures électriques, rebond des marchés émergents, etc.).

 

Nous aimons également le secteur des matériaux que nous avons renforcé au cours de l’année 2017 (+10,29% ; Glencore, Arcelor, Wacher Chemie, etc.). Les baisses de capacités de production de charbon en Chine amorcées en 2016 ainsi que le dynamisme de la demande de certains métaux nécessaires aux batteries électriques (cobalt, nickel, etc.) nous rend très favorables à ce secteur qui a beaucoup souffert par le passé.

 

Actuellement, l’exposition nette de 44% avec une poche de cash de 17% traduit notre sentiment positif quant aux opportunités dans les marchés européens, tout en maintenant une gestion du risque renforcée.

 

Plus globalement, nous restons positifs quant à l’Europe continentale sur fond d’amélioration continue des indicateurs économiques. Nous restons prudents concernant l’environnement au Royaume-Uni alors que la durée et l’issue des négociations du processus de Brexit restent incertaines. Les conditions de marché restent positives, soutenues par des données économiques robustes (amélioration des PMIs, emploi, etc..), des révisions positives des résultats des sociétés, l’optimisme des investisseurs et la baisse de l’incertitude politique. 

 

 

Pour en savoir plus sur Alken Fund Absolute Return Europe (+1,31% YTD), cliquez ici.


@H24Finance
Rivoli Finance
Upsideo

Buzz H24


Upsideo

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Salamandre AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Salamandre AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


CPR AM