Pictet AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5387.38 +1.34% +1.41%

KBL Richelieu

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Erasmus

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Où en est la diversification dans les contrats des CGP ?

Publié le

Les équipes de CPR AM / Amundi et Franklin Templeton Investments organisaient conjointement une présentation.

 

http://files.h24finance.com/jpeg/CPR.FT.jpg

 

 

« Repensez vos allocations maintenant ! »

 

C’est le message de Vincent Roynel (Le Comptoir – Amundi et CPR AM) et Jean-François Michelitz (Franklin Templeton) qui en détaillent le programme.

 

Quatre allocations nouvelles, des stratégies de diversifications thématiques, actifs réels… les équipes de la plateforme dédiée aux CGP du groupe Amundi et de Franklin Templeton sont venues avec beaucoup d’idées pour ce road show qui se tenait dans les locaux d’Amundi !

 

 

Où en est la diversification dans les contrats des CGP ?


Un point de fierté tout d’abord : les CGP sont en avance dans la diversification avec 45% d’UC dans les contrats d’assurance contre 20% pour l’ensemble des contrats d’assurance au niveau national. Malheureusement, les rendements des fonds euros ont continué de baisser : 1,6% avant prélèvements sociaux l’an dernier contre une inflation à 1%, et 1,4% attendus contre 1,4%.

 

Selon Le Comptoir, 72% des contrats ont entre 0 et 4 UC maximum, mais surtout 37% ont une UC au maximum.

 

Dans le détail, Franklin Templeton révèle que les allocations en UC sont encore dominées par l’Europe : 70% répartis à parts égales en actions européennes et obligations européennes. Quand on songe à la performance du marché américain depuis 10 ans, on a quelques regrets. Mais les idées ne manquent pas pour faire mieux, on va y revenir.

 

Comment faire mieux dans les portefeuilles ? Le Comptoir recommande de 7 à 10 UC dans les contrats pour atteindre un bon niveau de diversification, en continuant de réduire la part des fonds en euros.

 

 

Plusieurs axes de diversification chez CPR Amundi

 

Actifs réels : focus sur OPCIMMO

 

Jean-Baptiste Odin, l’expert immobilier du Comptoir, annonce que le groupe Amundi veut doubler en deux ans les encours investis en actifs réels à 50 Milliards d’euros, ce qui inclut les SCPI et les OPCI.

 

OPCIMMO est une des solutions intéressantes en actifs réels avec aujourd’hui presque 7 Mds€ sous encours.

 

Son intérêt pour l’investisseur : obtenir rapidement une exposition immobilière non cotée en bénéficiant de la liquidité des capitaux (entre T+8 et T+ 2 mois après chaque VL bimensuelle). 

 

Au 30 avril, OPCIMMO offre un rendement courant sur la poche immobilière de 4,5% avec 59% d’immobilier non coté, 7% de cash, 4% de foncières cotées et le solde 30% en autres actifs financiers dont 7% en obligations immobilières. 

 

Dans la partie immobilière non cotée, on trouve surtout des bureaux, commerces, santé et hôtellerie en Europe avec des rendements entre 3% et 6%.

 

Le fonds a recourt à la dette pour financer une partie de l’immobilier. Ainsi, les encours au 30 avril 2018 sont de 6 817 M€ nets soit 8 521 M€ d’actifs bruts avant déduction du financement. La dette coûtant moins de 1%, les investisseurs en profitent pour capter la prime de rendement des actifs en portefeuille.

 

Les performances : 4,35% annualisés depuis le lancement le 22 juin 2011 avec une volatilité de 2,14%, 3,34% en 2017 et 3,18% sur un an glissant.

 

La collecte a été au rendez-vous avec 2 Mds€ en 2017 et 2 Mds€ en 2016, un grand succès !

 

Pour l’IFI : la partie immobilière est à déclarer en transparence des actifs détenus. Pour la situation au 1er janvier 2018, le ratio immobilier est de 58,28%.

 

 

Les thèmes d’investissement pour demain

 

CPR identifie des mégatendances qu’elle transforme en thème d’investissement, sous la houlette d’Estelle Menard, responsable de ce pôle qui gère 7 Mds€.

 

Trois thèmes sont privilégiés : La silver economy, la disruption et les infrastructures.


 

Mais au fait, la disruption, c’est quoi ?

 

A partir d’un produit ou d’un service, le rendre moins cher, plus rapide, plus pratique ou plus simple, pour en tirer avantage et créer un nouveau marché, transformer un marché existant ou changer l’ordre établi.

 

Exemple : TESLA qui a changé toutes les règles en révolutionnant la production, réservant la vente au réseau internet et en prenant le leadership dans la voiture autonome.

 

Sans passer par la technologie, Iliad a bouleversé le marché des télécommunications en France au détriment de France Telecom.

 

Mais il arrive que les acteurs dominants d’autrefois finissent par réagir : Orange est redevenue attractive avec des offensives notamment dans la banque, la santé et la cyber sécurité où elle est leader incontestable.

 

Au 30 avril, le portefeuille de CPR Global Disruptive Opportunities A Acc. est composé à 43% de valeurs technologiques, 15% santé et 11% d’industrie notamment.

 

Le fonds a surperformé nettement depuis son lancement :

 

2017 : 14,4% contre 7,5% (CPR Global Disruptive Opportunities A Acc. Vs MSCI World NR en €) et +8,54% YTD

 

A retenir : Estelle Menard recommande de profiter de la taille du fonds - 670 M€ - qui permet au gérant une grande liberté dans les choix de valeurs et des tailles de capitalisations. « Nous serions plus contraints si l’encours du fonds était de 2 ou 3 Mds€ ».

 

Le fonds est référencé dans la plupart des compagnies, un joli succès compte tenu de la jeunesse et de la faible antériorité de la gestion.

 

 

Franklin Templeton, une brique offensive et une brique défensive

 

Doper les portefeuilles en misant sur les entrepreneurs des pays émergents


Jean-Francois Michelitz a détaillé les atouts de FTIF Templeton Emerging Markets Smaller Companies, géré par l’une des équipes les plus réputées dans le monde.

 

Les pays émergents sont devenus plus que des producteurs de produits et de service à bas coûts.

 

 

Quelques exemples :

 

  • Les technologies de l’information représentent 25% du PNB des pays émergents,
  • La Chine et l’Inde ont capté 58 Mds$ en capital risque en 2015 juste derrière les Etats-Unis avec 72 Mds$,
  • Le calculateur le plus puissant du monde est en Chine,
  • 46% des brevets déposés en 2015 proviennent des économies émergentes contre 13% en 2005

 

Avec des fondamentaux favorables – démographie, revenus en hausse, croissance de la consommation – la valorisation P/E des pays émergents (12 mois glissants, MSCI EM, source Bloomberg) à 15,1 reste attractive en comparaison des 21,6 des marchés développés.

 

Sur les 5 années écoulées depuis le 31 décembre 2012, FTIF Templeton Emerging Markets Smaller Companies Acc USD a largement battu son indice, avec en période calendaire 4 années de surperformance sur 5.


Avec 1,1 Md$ sous gestion dans le fonds UCITS et 5 étoiles Morningstar, voilà un choix qui ne semble pas hasardeux dans la catégorie.

 

 

La brique défensive : multigestion alternative, le retour

 

Franklin K2 Alternative Strategies Fund porte le nom de K2, la boutique acquise en 2012 par Franklin Templeton qui était déjà à l’époque le 7ème gérant mondial de fonds de fonds alternatifs (Reuters).

 

Le choix d’une allocation multi-gérants et multi-stratégies permet de diriger efficacement les capitaux en allant chercher les meilleures expertises dans 4 domaines : long-short equity (35% du portefeuille au 31 mars 18), event driven (18%), relative value (33%) et global macro 13%). Pour les aficionados de l’alternatif, on retrouve quelques noms connus comme Loomis, Lazard et Halcyon.

 

Depuis son lancement le 15 septembre 2014, la part A (acc., USD) a délivré 3% annualisés contre 0,4% pour l’indice HFRX Global Hedge Fund Index en USD.

 

Le profil SRRI du DICI indique un niveau 3, les encours sont de 1,8 Mds$ et la VL quotidienne. Des caractéristiques qui peuvent faciliter une allocation en portefeuille.

 

Tout ceci avec la précaution d’usage : les performances passées ne préjugent pas des performances futures…

 

 

Pour en savoir plus sur les fonds Franklin Templeton, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur les fonds CPR AM, cliquez ici.


@H24Finance
Intencial
KBL Richelieu

Buzz H24


KBL Richelieu

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Erasmus

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Erasmus

Pictet AM