Pictet AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5390.95 +0.43% +13.96%

Axiom AI

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Sanso IS

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Est-ce le moment de revenir sur les petites capitalisations ?

Publié le

Nous avons rencontré Pierrick Bauchet, directeur de la gestion chez INOCAP, afin de discuter du marché des petites capitalisations après la déroute du deuxième semestre 2018.

 

http://files.h24finance.com/bauchet.inocap.jpg

Pierrick Bauchet


 

Disons-le clairement, une récession est ce qu’il y a de pire pour les petites et moyennes capitalisations. Or c’est le spectre de l’imminence d’un tel évènement qui a affolé le marché au 4ème trimestre. La classe d’actifs a également souffert de son manque de liquidité.

 

Pierrick Bauchet fait remarquer que la sanction du marché a été bien trop rude face aux fondamentaux des sociétés. En janvier 2018, lorsqu’on demandait aux analystes quels seraient les résultats des petites capitalisations sur 2018/2019, le consensus était autour de +30% (sur 2 ans). Fin 2018, lorsqu’on posait la même question le résultat était de +23%. On a donc eu un repli des prévisions de -7% sur les résultats mais les petites et moyennes capitalisations ont baissé de -30% dans le même temps.

 

 

Est-ce le moment de revenir sur les petites capitalisations ?

 

La baisse de valorisation a été de -20%. Le segment est moins cher mais ce n’est pas non plus l’opportunité du siècle. Malgré tout, la baisse du 4ème trimestre 2018 ne reflète pas les fondamentaux des petites valeurs européennes. Il y a donc une opportunité.

 

De plus, le changement de ton de la part des banques centrales est un vrai point positif. Cela donne plus de visibilité au marché. L’environnement est porteur pour les actifs risqués. Pour le gérant, nous sommes juste dans une correction à l’intérieur d’un cycle haussier qui n’est pas fini. « Les entreprises vont ré investir au cours des prochains mois », cela va être un soutien à la croissance. L’incertitude est en train d’être levée. Le point haut des marchés financiers n’a donc pas été atteint pour Pierrick Bauchet.

 

Attention cela ne veut pas dire qu’il faille tout acheter. La sélectivité va être de mise. Avec le coup de semonce de la fin d’année 2018, la donne a changé. Les investisseurs ont été prévenus. « Tout ne montera pas ». Seules les entreprises qui ont des fondamentaux solides et qui délivrent, connaitront une performance consistante. On l’a d’ailleurs vu au cours des derniers trimestres, le marché a fortement sanctionné les entreprises qui ne délivrent pas la croissance prévue.

 

 

Quid de la gestion de la gamme Quadrige ?

 

Pierrick Bauchet rappelle tout d’abord le positionnement des fonds afin d’expliquer la déconvenue de 2018.

 

Le fonds a un positionnement sur des entreprises très innovantes et industrielles, des leaders mondiaux, des sociétés par essence internationales et il privilégie les sociétés familiales. Que s’est-il passé en 2018 sur ces différentes thématiques ?

 

  • Valeurs industrielles : elles ont souffert de la hausse des matières premières sur les 9 premiers mois de l’année, la pression sur les marges a été forte.
  • Leaders mondiaux : les tensions sur le commerce mondial ont couté de la performance.
  • Les sociétés internationales ont souffert de la baisse du dollar au S2 2018.
  • Valeurs familiales : elles ont une vue plus long terme et ont donc continué à investir quitte à mettre de la pression sur les marges.

 

Ainsi, les différentes stratégies du portefeuille ont particulièrement souffert de l’environnement de marché. Le gérant reste confiant et maintient la construction de portefeuille même si un accent particulier sera mis sur la liquidité des positions.

 

Pour le gérant les perspectives sont bonnes :

 

  • Le dollar est remonté depuis ses plus bas. Cela redevient un facteur positif dans les entreprises du portefeuille.
  • Les tensions sur le commerce mondial s’apaisent.
  • La hausse des matières premières a subi un coup d’arrêt au 4ème trimestre 2018. Le segment remonte depuis mais est encore loin des plus hauts de 2018.

 

Par ailleurs, le gérant se renforce sur des valeurs plus différenciantes et sort des secteurs sensibles à la hausse des salaires et donc à la compression des marges.

 

Enfin Pierrick Bauchet a tiré les leçons de 2018 et fait plus attention à la liquidité. Ainsi les principales positions seront réduites afin d’améliorer la diversification. Par ailleurs, le portefeuille aura moins de micro capitalisations et plus de « vraies » petites capitalisations. Le fonds Quadrige France Smallcaps vise ainsi 500 millions de capitalisation médiane et Quadrige Rendement France Midcaps plutôt 1 milliard.

 

 

Pour en savoir plus sur les fonds INOCAP Gestion, cliquez ici.


@H24Finance
CPR AM
Axiom AI

Buzz H24


Axiom AI

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Sanso IS

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Sanso IS

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Pictet AM