Montpensier
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5552.34 +0.03% +17.37%

Financière Arbevel

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Adequity

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Le spécialiste de la dette émergente a vu ses encours fortement augmenter...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/Ivo.caplogo.jpg

 

 

IVO Capital Partners, spécialiste des obligations d’entreprises émergentes, a vu ses encours grimper à 600 millions d’Euros dont 230 sur le fonds IVO Fixed Income. Le fonds pesait seulement 40 millions il y a encore 3 ans. La société organisait dernièrement une conférence pour expliquer son positionnement et ses perspectives.

 

 

Quelle est la philosophie de gestion d’IVO ?


Le crédo des gérants peut se résumer en une phrase : « acheter les bonnes sociétés dans les mauvais pays ». Les gérants cherchent à investir de manière internationale en obligations sans contrainte de pays. Cela étant dit le fonds a tout de même un biais émergent car c’est là que l’on trouve du rendement et surtout des inefficiences permettant à la gestion active de s’exprimer.

 

Michael Israel, associé co-gérant, a expliqué le concept de « mauvais pays, bonne société ». La méthodologie des agences de notation (S&P, Moody’s, Fitch) crée des opportunités. Certains émetteurs sont de très bonne qualité mais ils doivent payer une prime de rendement du fait de leur pays d’origine. A titre d’exemple, la société turque Koç devrait être notée A si on ne regardait que ses fondamentaux mais sa notation est BB+ car la Turquie est un pays High Yield. On est donc 5 niveaux de rating plus bas, ce qui représente, selon le gérant, une réelle opportunité.

 

Le gérant va donc chercher des entreprises dont le spread s’écarte mais pour de mauvaises raisons. Pour le gérant, la stratégie est une véritable diversification du High Yield européen. Par rapport à cette classe d’actifs, le fonds va améliorer la qualité de crédit tout en apportant un meilleur rendement.

 

Il faut également noter qu’IVO Fixed Income, n’a aucune position structurelle et ne regarde pas l’indice, ce qui permet une vraie décorrélation.

 

 

Comment IVO analyse le marché de la dette émergente ?


Le gérant estime qu’on est payé pour le risque sur les émergents. Les spread de crédit sur les obligations émergentes devises dures étaient au plus bas à 300 bps, on est remonté au plus haut à 550 et maintenant en dessous de 500. Le niveau est satisfaisant. Par ailleurs, les politiques monétaires sont plutôt pro marché, ce qui est une bonne chose.

 

 

Quel est le positionnement du portefeuille ?

 

Romain Lacoste, analyste financier, a fait un point sur les principales positions :

 

  • 13% sur Brésil : un pays chouchou des marchés. Les gérants prennent leurs profits (le fonds était à 30% en 2016). « C’est le moment d’investir au Brésil mais en actions ». Les spread se sont déjà fortement contractés. Il y a de moins en moins d’opportunités. 
  • 13% sur l’Argentine : position forte car le pays a eu de gros problèmes récemment mais des entreprises de bonne qualité existent. Attention, la situation n’est pas simple. Actuellement, l’inflation est élevée et le pays connait une récession. Toutefois le rendement est présent. De plus, le risque de défaut souverain à courte échéance est très faible car l’Argentine n’a pas besoin de faire appel au marché à court terme. 
  • Ukraine 5% du portefeuille (relativement stable dans le temps) : situation politique tendue mais le FMI est en soutien et l’investisseur est rémunéré. 
  • Chine : 0% alors que la dette chinoise constitue 20% de l’indice. Certes le pays n’a pas de déficit de la balance courante mais l’endettement fort et croissant est un problème. De plus, la dette d’entreprise High Yield est massivement concentrée sur l’immobilier (65% !!!).
  • Secteur pétrolier : 22% du portefeuille mais attention ce n’est pas un pari sur le prix du pétrole. La gestion se concentre sur la gestion des couts. Par exemple, les entreprises en portefeuille pourraient faire des bénéfices avec un cours du baril entre $30 et $40. Par ailleurs, ils investissent sur des entreprises qui ont plus de trésorerie que de dette.

 

Au-delà d’IVO Fixed Income, Michael Israel a indiqué aux investisseurs, que 3 nouvelles stratégies seront lancées en 2019 :

 

  • IVO fixed income short duration pour les investisseurs intéressés par les véhicules investissant sur des obligations d’échéances courtes. En clair, c’est une version plus défensive d’IVO Fixed Income. 
  • IVO Global Opportunities qui inclut d’autres classes d’actifs comme les devises ou les actions. Ce véhicule permet d’avoir une vision obligataire de la partie actions. En effet, en analysant la partie obligataire, les gérants ont trouvé certains dossiers sur lesquels les actions étaient plus intéressantes que les obligations. 
  • Un fonds daté associant l’expertise crédit européen de Schelcher Prince et l’expertise dette corporate émergente d’IVO. 

 

 

Pour en savoir plus sur IVO Capital Partners, cliquez ici.


@H24Finance
CM-CIC
Financière Arbevel

Buzz H24


Financière Arbevel

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Adequity

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Adequity

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Montpensier