Fidelity
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5830.65 +0.01% +5.03%

Moneta

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mainfirts

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Votre entreprise peut avoir un impact contre le Coronavirus…

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Covid%20Solidarity.jpg

 

 

Les pouvoirs publics et les hôpitaux ne peuvent pas lutter seuls contre la pandémie.

 

Les entreprises sont une partie de la solution. En s’associant aux organisations spécialisées, à but non lucratif, qui sont à la fois compétentes et prêtes à agir, elles ont la capacité d’avoir un impact réel et visible.

 

Plusieurs entreprises ont montré l’exemple :

 

  • LVMH en mobilisant quatre de ses usines pour fournir du gel hydroalcoolique,
  • Total en débloquant l'équivalent de 50 millions d'euros en carburant en faveur des personnels hospitaliers,
  • Les Eaux Minérales d'Oulmès en offrant un million de bouteilles par semaine aux patients et équipes soignantes au Maroc,
  • Alibaba, par son fondateur Jack Ma, en fournissant des masques et des kits de test Covid en Afrique et aux Etats-Unis,
  • La chaîne &pizza en offrant des pizzas aux personnels soignants en Amérique du Nord.

 

La Wharton Social Impact Initiative, qu’abrite la Wharton School à Philadelphie, explique la force de la combinaison Entreprises – Associations à but non lucratif pour répondre immédiatement à des grands enjeux de société.

 

La Française Aline Gatignon, Assistant Professor of Management à la Wharton School, titulaire d’un PhD en Strategic Management de l’INSEAD et diplômée de Sciences Po, révèle dans son étude publiée ce mois-ci, le rôle que peuvent jouer et l’opportunité que peuvent saisir les entreprises dans les grandes crises humanitaires et sanitaires.

 

Aline Gatignon constate que le monde de l’entreprise a perdu beaucoup de sa crédibilité dans nos sociétés modernes depuis plusieurs années. La mondialisation est passée par là, avec son cortège d’usines fermées et de métiers « uberisés », frôlant parfois l’esclavage.

 

Oui, beaucoup d’entreprises sont durement touchées et dans de nombreux secteurs : restauration, commerce, transport, hôtellerie, voyage et d’autres encore. Les plus petites d’entre elles sont les plus exposées et parfois vouées à fermer, sinon à licencier. Ce n’est pas à elles de monter au front contre le Coronavirus.

 

D’autres entreprises sont mieux loties. Elles subiront la crise mais elles en sortiront avec des dommages finalement supportables. Elles ont un rôle à jouer, chacune à leur échelle, qui ne mettra en péril ni leur avenir ni celui de leurs employés. Mieux, elles enverront un message positif que ce soit en interne ou vis-à-vis du public.

 

En tout cas, c’est maintenant qu’il faut aider les personnels soignants, la recherche et soutenir l’assistance aux personnes les plus démunies face à la maladie.

 

Le secteur financier peut faire beaucoup plus contre le Coronavirus.

 

A l’heure de l’Investissement Responsable qui a convaincu la gestion d’actifs, le moment est probablement venu de montrer une nouvelle voie en « Responsabilité »...

 

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Pierre Premier Gestion (PPG)
Moneta

Buzz H24


AXA IM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mainfirts

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Fidelity