Invest AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
4695.44 -1.59% -21.46%

Covéa Finance

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Franklin Templeton

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Financière Arbevel

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Quel scénario est intégré dans les prix aujourd’hui ? Réponse avec Anne-Laure Frischlander-Jacobson (BNY Mellon IM)...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Anne-Laure%20Frischlander%202020.jpg

Après la forte baisse sur les marchés en mars et le rebond d’avril, que peut-on attendre des prochaines semaines ? Anne-Laure Frischlander-Jacobson (Directrice Générale de BNY Mellon IM France, Belgique de Luxembourg) livre la vision de la société.

 

 

Anne-Laure Frischlander-Jacobson souligne que, sur les marchés, « le mois de mars a été l’équivalent d’une perte de PIB de 30 000 $ par citoyen américain ». Ainsi, cette crise financière est d’une ampleur similaire à celles de 1929 et 1987, mais contrairement à ces dernières, elle touche toutes les classes d’actifs. Les banques centrales (Fed, BCE...) ont réagi via des rachats d’actifs sans précédent de plusieurs centaines de milliards. Au global, près de 8% du PIB mondial a été déployé.

 

Les différents scénarios envisagés par la gestion

 

  • La reprise en V : diminution progressive du virus accompagnée d’une reprise de l’activité
  • Le redémarrage en U : le scénario où le confinement se doit d’être prolongé en raison d’une menace de nouveaux cas de coronavirus.
  • Le scénario de reprise en L : redouté par le marché, il se caractérise par une forte résilience du virus, sans grande avancée médicale.
  • Un scénario parallèle : la reprise de l’inflation aux États-Unis.

 

La probabilité d’occurrence des deux premiers scénarios est envisagée à 35% selon la gestion, contre 20% pour le scénario catastrophique en L et enfin, 10% concernant un potentiel retour de l’inflation.

 

La société de gestion se pose alors une question cruciale : Quel scénario est intégré dans les prix aujourd’hui ?

 

  • La première méthode de recherche consiste à comparer les prévisions de perte du PIB mondial du FMI avec celles de baisse de la capitalisation boursière. Selon la gérante, ces données concordent actuellement et prouvent que le marché n’anticipe pas une baisse plus importante que celle prévue par le FMI.
  • La deuxième méthode est fondée sur la valorisation du marché en fonction des prévisions de croissance des bénéfices associées aux différents scénarios de l'évolution de l’épidémie. Celle-ci révèle là encore une reprise en V et de facto une certaine confiance des investisseurs.
  • Enfin, une troisième étude vient nuancer cette optimiste. En effet, la gestion s’est aperçue que le marché évalue le retour à un niveau de dividendes pré-crise seulement pour 2030.

 

Dans ce contexte incertain, Anne-Laure Frischlander-Jacobson préfère rester prudente. Concernant les actions, elle privilégie les sociétés faiblement endettées avec une bonne visibilité. « Nous privilégions la qualité quitte à couper un peu de dividendes », précise-t-elle.

 

Ainsi, le fonds BNY Global Equity Income Fund est surpondéré sur les secteurs des biens de consommation (+12,5% par rapport à son indice de référence) et de la santé (+3,8%). À contrario, le fonds est sous-pondéré sur les secteurs qui devraient rencontrer des problématiques de génération de dividendes. Les trois principales sous-pondérations sont les secteurs cycliques des matériaux (3,7% de moins que l’indice), des financières (-6%) et de l’industrie (-6,8%).

 

Concernant les marchés obligataires, la gestion est persuadée que les taux resteront bas. BNY Mellon IM est confiant sur le segment Investment Grade, sur les obligations souveraines à longue duration et sur le segment High Yield (seulement en courte duration). Les équipes s’éloignent au contraire de la dette émergente libellée en devise locale ainsi que du High Yield à longue duration.

 

Enfin, la gestion rappelle que la diversification est le point clé de la bonne gestion de fonds. Anne-Laure Frischlander-Jacobson cite par exemple, les produits de rendement absolu ou encore l’or.

 

 

Pour en savoir plus sur les fonds BNY Mellon IM, cliquez ici.

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Covéa Finance

Buzz H24


Erasmus

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Franklin Templeton

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Financière Arbevel

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Invest AM