Fidelity
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5558.42 +1.21% -7.02%

Covéa Finance

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Adequity

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Financière Arbevel

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Quels enseignements tirer de la crise sanitaire pour la gestion thématique ?

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Benoit%20Peloille%20Vega%20IM.jpg

Entretien avec Benoit Peloille, Stratégiste-gérant chez VEGA Investment Managers

 

 

Quels enseignements tirer de la crise sanitaire pour la gestion thématique ?

 

Benoit Peloille : La crise du covid-19 a confirmé l’intérêt d’une gestion actions diversifiée qui s’affranchit des logiques traditionnelles de l’investissement notamment sectorielles et géographiques. En ayant la possibilité d’être exposé à toutes les zones géographiques, tous types de secteurs, l’investisseur bénéficie d’une réelle diversification sur les marchés actions qui permet de réduire le risque du portefeuille.

 

Cette crise est également venue renforcer l’idée selon laquelle se concentrer sur des enjeux de long terme est bénéfique à la performance. La gestion thématique cherche justement à identifier des tendances longues, structurelles ; la construction du portefeuille s’appuie ainsi sur des convictions pour plusieurs années qui vont au-delà des logiques d’investissement tactiques. Elle offre ainsi une meilleure visibilité car ce sont des thèmes lourds, puissants sur lesquels se portent les investissements et ces thèmes ne sont justement pas remis en cause en cas de freinage du cycle, voire même quand l’activité économique se met à l’arrêt comme nous venons de le vivre…

 

 

Comment se sont comportés les fonds thématiques chez VEGA ?

 

Benoit Peloille : Nous sommes satisfaits du comportement des fonds qui ont bien résisté à la crise malgré une dimension technologique qui était perçue comme « à risque » en fin d’année dernière, en cas de retournement du cycle. Depuis le début de l’année, le fonds VEGA Disruption (R) qui joue les grandes mutations technologiques, progresse de 3,4% sur le premier semestre 2020 et VEGA Millennials (R), qui s’expose aux nouveaux modes de consommation de la génération Millennials gagne 10% sur la même période. (Les performances passées ne préjugent pas des performances futures).

 

 

Contrairement aux crises habituelles, effectivement les valeurs technologiques ont particulièrement bien résisté, pourquoi ?

 

Benoit Peloille : D’abord, parce que c’est aujourd’hui un secteur extrêmement rentable. Chez VEGA IM nous avons longtemps combattu l’analogie de la période actuelle avec la bulle des TMT de 2000. Aujourd’hui, il ne s’agit pas de promesses de rentabilité hypothétiques ou déraisonnables, mais de business models éprouvés et très rentables. La technologie est le secteur qui créée le plus de valeur pour l’actionnaire, et de loin.

 

Ensuite, parce que le secteur a changé de statut en bourse : ce n’est plus un secteur cyclique, mais un véritable secteur de qualité qui justifie des multiples de valorisation élevés. Fondamentalement, les déterminants de la génération de profit offrent aujourd’hui beaucoup plus de visibilité qu’auparavant. Désormais, la technologique est en première ligne des grands bouleversements de notre société et des tendances structurelles.

 

 

Ce biais croissance / qualité n’est-il pas risqué ? Nous avons pu voir des mouvements de rotation en faveur de thématiques Value récemment…

 

Benoit Peloille : Nous restons confiants dans les perspectives pour les valeurs de croissance. La reprise que nous vivons est particulière. Difficile de déterminer quand nous retrouverons le niveau de croissance d’avant crise, et le scénario qui semble le plus probable, est celui d’une reprise assez lente (même si les marchés ont vite rebondi). Or ce contexte devrait rester favorable au maintien d’une prime à la qualité et la visibilité.

 

Ensuite, il sera difficile de sortir de l’environnement de taux bas qui a justement tendance à soutenir la valorisation des sociétés de croissance. D’abord par la nature même de cette crise, profondément déflationniste, mais aussi en raison des montants colossaux de dettes émises par les Etats…Cela complique la tâche des banques centrales, rendant extrêmement périlleuse toute velléité de remonter les taux qui aurait des conséquences dramatiques

 

 

Quelles perspectives ? Quelles sont les tendances de long terme privilégier ?

 

Benoit Peloille : Cette crise apparait comme un accélérateur forcé de la transition digitale des entreprises et de notre société. Face à la persistance du risque sanitaire, les modèles de production numériques constituent la réponse la plus efficace. La transition digitale reste, selon nous, un segment majeur au travers des fintechs, du e-commerce et des loisirs numériques (VoD, jeux vidéos…). L’innovation technologique concerne aussi le secteur de santé, avec de nouveaux usages (téléconsultations / prescriptions à distance) qui déchargent le système de santé traditionnel pour évoluer vers un modèle plus efficient et moins coûteux. Corollaire de ces tendances, les besoins en données, infrastructures réseau et cybersécurité nous semblent donc plus que jamais décisifs.

 

Enfin, après la vague protectionniste, cette crise a probablement donné le coup de grâce au modèle de production ultra-globalisé. Le retour à des modes de production moins complexes et plus locaux devrait soutenir le recours à la robotisation et l'automatisation des chaines de production afin de préserver les marges des entreprises par une meilleure maîtrise des coûts de production.


Voici des exemples titres sur lesquels nous investissons


  • Chegg (US) : application qui met en relation des tuteurs et des élèves pour des enseignements à distance 24/24 / 7j/7j. Le titre a considérablement profité de la crise et apparait comme l’avenir du système scolaire traditionnel notamment en permettant de baisser les coûts de scolarité (enjeu décisif notamment aux US).
  • Cellnex (EUR) : premier opérateur indépendant européen de tours télécoms qui permet de jouer le déploiement de la 5G à moyen terme, devenu stratégique pour l’utilisation et l’exploitation des données informatiques.
  • Teladoc (US) : plateforme de prises de rendez-vous et de consultations de médecins en ligne par la visio-conférence. Marché qui a trouvé tout son intérêt avec la crise actuelle permettant à bon nombre de patients de consulter à distance sans prendre le risque d’aller dans des centres médicaux surchargés par la crise COVID-19. 

 


Pour en savoir plus sur les fonds Vega IM, cliquez ici.


@H24Finance
Invest AM
Covéa Finance

Buzz H24


M&G investments

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Adequity

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Financière Arbevel

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Fidelity