Fidelity
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5782.65 -0.82% +4.17%

Adequity

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mainfirts

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Cette « source de diversification privilégiée par les investisseurs institutionnels » est disponible dans les contrats d'assurance-vie...

Publié le

Chaque semaine, Nortia publie une analyse de ses équipes d’Ingénierie Financière.

 

http://files.h24finance.com/jpeg/fondsdansleviseur.jpg

 

LFIS Vision UCITS-Premia : le “risk premia” pour diversifier sur toutes les classes d’actifs

 


Trajectoire

 

L’industrie des fonds « risk premia », qui représente environ 200 milliards de dollars dans le monde, est l’une des sources de diversification privilégiée par les investisseurs institutionnels. Ce style de gestion long/short market neutral est fondé sur la recherche académique financière. Dans la lignée des travaux d’Eugène Fama (prix Nobel d’économie en 2013), Kenneth French et d’autres chercheurs, plusieurs facteurs ont été identifiés comme créateurs de performance à très long terme, sans corrélation avec les mouvements de marché, dont notamment : le facteur « value », le facteur « qualité » et le facteur « momentum ». Cette industrie a connu une année 2020 difficile, avec une performance YTD de - 15,5 % à fin novembre.

 

Le fonds LFIS Vision UCITS - Premia (géré par LFIS Capital) décide lui de pousser cette idée plus loin en l’appliquant sur toutes les classes d’actifs : actions, taux, devises, matières premières, mais aussi la volatilité ou encore la dispersion et les dividendes, pour constituer un portefeuille composé d’un peu plus d’une vingtaine de stratégies décorrélées. Cette approche a toutefois également été mise à mal en 2020, avec une performance YTD de - 9,18 % contre - 1,88 % pour sa catégorie.

 

 

Impact

 

Il faut tout d’abord rappeler que par nature, un fonds long/short market neutral est susceptible de connaitre des “drawdowns” supérieurs à sa volatilité historique, si l’une des positions se comporte de façon inhabituelle. Du côté des actions, la stratégie long/short sur la prime « value » entraîne ainsi une perte YTD de - 2,8 % à fin novembre, alors que l’écart entre “croissance” et “value” atteint des sommets historiques. Celle-ci est en partie compensée par la stratégie « momentum » : la position longue correspond aux actions dont le cours boursier figure dans une tendance haussière, et celles en tendance baissière composent la poche courte. Par ailleurs, la prime « qualité », où les sociétés aux fondamentaux solides (marges, endettement, volatilité…) sont achetées, et les entreprises à l’opposé sont vendues, affiche une performance 2020 légèrement négative. Du côté des taux et devises, la plupart de ces primes « académiques » enregistrent une performance négative ou proche de 0 en 2020.

 

En parallèle, les primes « implicites » sont les principales contributrices négatives à la performance 2020 du fonds, avec - 5,1 % YTD. Ces stratégies long/short sur la volatilité implicite (ou anticipée) des indices actions sont fondées sur le constat suivant : la volatilité à 12 mois a tendance à être surestimée, et supérieure à la volatilité qui s’est réalisée sur la période. LFIS Vision UCITS - Premia capte cette « prime de volatilité » en étant vendeur de volatilité sur le S&P500 (la prime de volatilité étant jugée chère) et acheteur de la volatilité implicite d’indices actions Europe et Asie (la prime étant peu jugée chère). Concrètement, ces positions tirent parti notamment d’un scénario où les marchés américains sont les plus résilients en cas de crise, et la volatilité s’y normalise plus rapidement qu’ailleurs. Durant les 6 derniers mois, la volatilité implicite sur le S&P500 a affiché une hausse de 50 % à 100 % depuis le début d’année, tandis que la volatilité de la bourse de Hong Kong est restée à son niveau d’avant-crise, entraînant une très forte contre-performance de la stratégie. Les interventions des banques centrales sur les marchés taux et actions ont revalorisé ces actifs de façon « artificielle », alors que les marchés de la volatilité n’ont pas bénéficié de ce soutien. Par ailleurs, l’intervention massive des acteurs non-professionnels depuis le mois de mars, via des applications de trading telles que RobinHood, constitue un élément favorisant la volatilité implicite du S&P 500 du fait des positions spéculatives réalisées par l’achat d’options.

 

 

Ligne de mire

 

Au sein d’un contexte mondial historique pour l’économie comme pour les marchés financiers, LFIS Vision UCITS - Premia se positionne comme un fonds qui pourrait bénéficier d’une potentielle « normalisation ». Ses stratégies sont destinées à un horizon de placement long, sur lequel toutes les primes exploitées ont été identifiées par la littérature comme gagnantes. A l’heure actuelle, le fonds est toutefois encore sujet à des droits de sortie, c’est pourquoi nous estimons qu’il est plus judicieux d’attendre que ce sujet soit réglé, avant de proposer cette solution de décorrélation à vos clients au profil défensif.

 

 

Rédigé par Jérémie Eliahou Ontiveros, Analyste Financier chez Nortia

 

Retrouvez la fiche complète du fonds LFIS Vision UCITS-Premia en cliquant ici.

 

Pour plus d'informations sur Nortia, cliquez ici.


@H24Finance
Pierre Premier Gestion (PPG)
Adequity

Buzz H24


AXA IM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mainfirts

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Fidelity