Alpheys
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5703.22 -1.39% +2.73%

Perial

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Syquant Capital

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Ivo Capital Partners

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Actions : le récap de ces derniers mois en quelques lignes...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Christophe%20Besson%20CMAM.jpg

 

 

2020, année d’évènements exceptionnels et de poursuite de tendances boursières contrastées

 

Au final l’ensemble des grands marchés actions (Monde, US, Japon, Emergents) progresse entre +15% et +18%, à l’exception de l’Europe qui flirte avec le 0. Les tendances se sont accentuées avec les valeurs défensives de croissance et la technologie en forte progression, les valeurs décotées délaissées et à peine redécouvertes en fin d’année. Un retour notable en revanche, celui des petites valeurs domestiques oubliées depuis 2 ans et une volatilité plus élevée malgré la hausse.

 

Au niveau mondial, le secteur de l’énergie a baissé de -30% quand la technologie a progressé de +44%. On remarquera aussi l’essor des valeurs liées aux matières premières et au cuivre et bien sûr la chute des valeurs liées aux transports et loisirs. En Europe, les banques sont restées déprimées.

 

2020 débutait sur la question de la fin de cycle économique à venir et des interrogations sur les élections américaines et le Brexit, de l’incertitude prévisible. Les marchés US touchaient des plus hauts en Janvier/Février tout en comptabilisant les contaminations Covid-19 chinoises avant que l’imprévisible se concrétise avec le début de restrictions de circulation le 24 février en Italie.

 

Commencent alors une succession d’évènements inédits : économies confinées, télétravail généralisé, nouveaux modes de vie tant professionnels que personnels, interventions massives des banques centrales et des politiques de relance… Le mois de Mars connut un krach éclair sur le pétrole (-30% dans la journée du 9) avant que les marchés actions ne s’enfoncent avec une rapidité incroyable dans une baisse forte en quelques jours entrainant une réaction rapide de toutes les banques centrales (baisse des taux, mesures non conventionnelles, injections de liquidités). Le point bas fut atteint le 23 Mars sur la crainte que le stimulus fiscal aux USA n’accompagne pas la Fed. La reprise des marchés face à la puissance de feu conjointe des banques centrales et des politiques budgétaires fut rapide. Malgré un passage éclair des futurs pétroliers à -40$ le 21 Avril, le 7 Mai le Nasdaq repassait dans le vert suivi le 8 Juin par le SP 500… Le 3 Juillet, la Chine touchait un plus haut de 5 ans et le 20 Juillet, nouveau record historique du Nasdaq.

 

La poursuite des tendances initiées depuis quelques années aboutit à une prédominance d’une poignée de titres sur les marchés : les 5 plus grosses sociétés US pèsent 25% du SP 500 !


Les introductions en bourse font la une en fin d’année avec quelques 300 Milliards de dollars levés, mais peu en Europe, et des titres aux parcours fulgurants (x2 le 1er jour pour Airbnb, Snowflake…). Symbolique de l’année, Tesla est la première société à intégrer le SP 500 avec plus de 500 Milliards de capitalisation boursière, alors que Nikola spécialiste des camions électriques ou hydrogène sombre sur des doutes sur la réalité des innovations. Des marchés entre rêve et malversations.

 

 

2021, la synchronisation de la relance mondiale

 

Toutes les banques centrales et les gouvernements sont alignés pour sauver l’économie et les divergences politiques s’estompent face à l’enjeu. Les ratios de dette et de déficit ne sont plus des freins et le FMI encourage les pays développés « to spend big and quick » sur des activités à levier, les infrastructures de technologie verte et la digitalisation.

 

Les taux bas pour longtemps et la dette d’état excédentaire monétisée par les banques centrales autorisent tous les développements et encouragent les marchés à poursuivre leur marche haussière. Le retour en grâce des secteurs oubliés qui marque la fin d’année devra se confirmer mais leur impact sur la progression globale du marché reste à démontrer compte tenu de leur faible pondération. En revanche, l’évolution vers de nouveaux modes de vie que les confinements ont popularisé et la prépondérance de l’économie verte comme cible incontestable des politiques budgétaires tracent des axes d’investissement sur quelques années.

 

 

H24 : Quelques performances de fonds Crédit Mutuel AM...


  • CM-CIC Global Gold : +19,13% en 2020 après +42,08% en 2019
  • CM-CIC Global Leaders : +14,29% en 2020 après +30,51% en 2019
  • CM-CIC Pierre : +5,78% en 2020 après +31,86% en 2019


Pour en savoir plus, contactez les équipes de Crédit Mutuel IM en cliquant ici.


@H24Finance
AXA IM
Perial

Buzz H24


Eleva Capital

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Syquant Capital

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Ivo Capital Partners

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Alpheys