La Financiere Echiquier
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
4978.18 -1.22% -16.73%

Varenne Capital

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mandarine

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
OFI AM

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Pourquoi une rechute de l’or ? Explications

Publié le

Depuis l’élection de Donald Trump, l’or et les mines d’or ne cessent de perdre du terrain en Bourse contre toute attente. Après leur belle flambée de début d’année, les fonds spécialisés sur cette thématique subissent désormais un véritable retour de flamme.

 

http://files.h24finance.com/jpeg/gold_500px.jpg

 

Pas plus tard que cet été, les investisseurs ayant fait le pari d’un rebond du métal jaune étaient les grands gagnants depuis le début de l’année sur les marchés.


Après trois années de vaches maigres, le métal jaune gagnait alors près de 30% par rapport au 31 décembre 2015, et les actions du secteur minier s’envolaient quant à elles de 50% et souvent davantage.


Cela fait néanmoins plusieurs semaines que cet « âge d’or » semble révolu. Depuis la rentrée, la tendance s’est retournée à la baisse sur le métal jaune, et l’élection de Donald Trump, de manière très contre-intuitive, a accentué cette tendance.


Ainsi, « Depuis le pic de stress engendré par l’élection de Donald Trump le 9 novembre dernier les cours du métal jaune ont perdu 12%, passant de 1.338 dollars [à] 1.185 dollars » souligne Nicolas Chéron, stratégiste chez CMC Markets, dans une récente note d’analyse.

 


La hausse des fonds « or » a été amputée de moitié


Pour les fonds investis en actions de mines d’or, cette rechute de l’or impacte lourdement les performances, même si celles-ci restent largement positives depuis le début de l’année.


Par exemple, le fonds Tocqueville Gold gagne toujours +38,7% YTD, soit beaucoup plus que les fonds actions / obligations diversifiés, mais le fonds gagnait en août jusqu’à +88% depuis le début de l’année.


Même chose pour le fonds CM-CIC Global Gold, qui garde une avance confortable à +57,5% YTD mais avait atteint +118% en août, ou encore le fonds EdR Goldsphere, +44,8% YTD fin novembre contre +102% en août.


Seul fonds parvenant à résister à la tendance baissière : BlackRock Global Funds World Mining, qui reste proche de son pic de l’été avec une hausse de 57,7% YTD, grâce à sa diversification sur d'autres métaux.


Le fonds de BlackRock BGF World Gold Fund, uniquement investi en mines d'or, suit quant à lui le même type de courbe que les autres fonds de sa catégorie, avec une hausse de 40% YTD fin novembre après avoir atteint +112% au cours de l’été.

 


Pourquoi une rechute de l’or ?


Pour Nicolas Chéron, trois facteurs principaux expliquent la rechute des cours du métal jaune.

 

  • Premièrement, le stratégiste de CMC Markets souligne un regain d’« appétit [des investisseurs] pour le risque sur les indices boursiers américains », ce qui se traduit par une moindre appétence pour les valeurs défensives et pour l’or.
  • Deuxièmement, « La hausse des anticipations d’inflation rend l’or, produit sans rendement, moins attractif » du fait de la hausse des taux.
  • Enfin, le métal jaune est pénalisé par « la forte hausse du dollar américain, monnaie dans laquelle l’or est libellé ». Depuis l’élection de Donald Trump, le dollar a en effet gagné près de 5% face aux autres monnaies comme l’euro.


Les investisseurs ont néanmoins pu s’étonner que l’or ne soit pas soutenu par les craintes d’un retour de l’inflation aux Etats-Unis, le métal jaune étant souvent perçu comme un refuge contre l’inflation.


Rien d’étonnant à cela pour Mourtaza Asad-Syed, Directeur des investissements de Yomoni, qui explique : « Le facteur essentiel de soutien au métal jaune n'est pas l'inflation, comme il est de coutume de le croire, mais les taux réels (…). Or, l'accélération économique permet à la politique monétaire de se normaliser et d'inverser une tendance baissière des taux réels ».

 


Vers une réallocation tactique des portefeuilles


Plus généralement, « Depuis la mi-juin, toutes les tendances s'inversent, les taux d'intérêts rebondissent, le dollar se redresse, l'or décline, les actions remontent » poursuit le Directeur des investissements de Yomoni.


Selon lui, « L'or vit une mauvaise passe qui est partie pour durer quelques mois, (…) avec une position du cycle économique [qui lui est] désormais défavorable ».
Ce changement de tendance pourrait appeler à une réallocation tactique des portefeuilles pour obtenir une meilleure gestion de leur diversification.


« En termes d'allocation d'actifs tactique, il ne s'agit pas de jouer l'or à la hausse ou à la baisse, mais de remplacer temporairement cet actif indispensable à la diversification stratégique, par un autre plus adéquat à cette phase du cycle. Pour nous, l'énergie et plus précisément le pétrole est l'actif de substitution idéal » affirme le Directeur des investissements de Yomoni.


En effet, « Sur longue période, ces deux matières premières s'alternent en fonction de l'activité économique et des taux réels. Lorsque l'activité économique est forte et les taux réels positifs, la demande mondiale d'énergie soutient les cours du brut, alors que les taux dépriment ceux de l'or » conclut-il.

 

Rédigé par notre rédaction pour H24 Finance et Boursorama. Tous droits réservés.


@H24Finance
Comgest
Varenne Capital

Buzz H24


Franklin Templeton

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mandarine

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

OFI AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


La Financiere Echiquier