H24Finance.com - Actualités



Live Nortia : Bruno Crastes (H2O AM) a répondu aux questions des CGP...

29/09/2020

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Nortia%20H2O.jpg

Nortia diffuse les réponses d'H2O AM aux questions posées durant le live spécial fonds H2O.

 

 

Connaissez-vous à présent les valeurs des fonds liquides et side non liquides qui seront ouverts en octobre 2020 ?

 

H2O AM : Nous ne connaissons pas encore la valeur des deux véhicules car la scission est en cours.

 

Mais si nous prenons l'exemple d'un client qui détient aujourd'hui 200 parts du fonds H2O Adagio : à la date effective de la scission, ce même client détiendra 200 parts du nouveau fonds H2O Adagio FCP (stratégies « global macro » uniquement) et 200 parts du fonds cantonné H2O Adagio SP (titres « privés » uniquement). Le montant valorisé des 400 parts réunies sera équivalent au montant des 200 parts préalablement détenues dans le fonds historique H2O Adagio, à l'instant précédent la scission.

 

En d'autres termes, un client, détenant l'équivalent de 1,000 euros investis dans H2O Adagio, disposera de cette même somme répartie sur les deux OPCVM au moment de la scission (hors l'effet des marchés durant cette période transitoire). Le fonds avec la stratégie cœur d'H2O offrira le même moteur de gestion et de performance que celui utilisé depuis plus de 25 ans et le fonds cantonné sera à la valeur des prix du contrat en cours, en ligne avec la politique de valorisation d'H2O AM.

 

Est-ce que certains assureurs vous ont fait part de leur volonté de limiter le poids d'un fonds ou d'une société de gestion dans un contrat ?

 

H2O AM : Non, nous n'avons pas reçu d'informations en ce sens.

 

 

Quels seraient les risques pour un CGP en cas de plainte de clients ? Et quelle est la composition des fonds illiquides ?

 

H2O AM : Sur la plainte : si le CGP a rempli ses obligations réglementaires, il n'y a pas de raisons particulières.

 

Dans les rapports annuels des fonds se trouve la liste des obligations privées.
 

 

Les différents titres « privés » et les ventes à règlement différé non exécutées (Buy and Sell backs) seront cédés dans le cadre du contrat « Evergreen » en différentes tranches qui arrivent à échéance fin juin 2021. Le contrat a été communiqué aux régulateurs (l'AMF et la FCA) ainsi qu'à notre actionnaire majoritaire Natixis.

 

Si le contrat Evergreen ne s'exécute pas de manière substantielle et aussi rapidement qu'escompté, dans ce cas-là, H2O sera obligé de faire valoir ses droits :

 

Tout d'abord, vis-à-vis d''Evergreen Funding.Sarl.

 

Puis, concernant les B&SB, vis-à-vis des contreparties. Si ces dernières ne respectent pas leurs engagements, H2O lancera la saisie du collatéral et de l'extra-collatéral, pour les vendre.

 

En outre, H2O utilisera la provision de cash pour que les actifs mobilisés compensent la différence de prix entre les B&S et les titres en portefeuille

 

 

Si les obligations sont cotées, pourquoi le mark to market n'a pas bougé ?

 

H2O AM : Certaines obligations sont listées mais au vu du faible nombre d'échanges réalisés sur ces titres, ce n'est pas suffisant.

 

Nous avons par conséquent réévalué les prix retenus dans les portefeuilles pour ces titres privés le 24 Juin 2019.

 

 

Comment sont valorisés les fonds illiquides, et quelles sont leur valeur aujourd'hui ?

 

H2O AM : La politique de valorisation d'H2O continue d'être appliquée par CACEIS.

 

Les side pockets sont valorisées aux alentours de 40% du pair.

 

 

Que va-t-il se passer quand les fonds vont réouvrir et que les porteurs souhaiteront vendre ?

 

H2O AM : A la levée de la suspension, nos investisseurs détiendront 2 fonds :

 

L'un cantonné dont l'objectif reste de céder ces actifs « privés » dans les meilleures conditions possibles et dans le meilleur intérêt des porteurs ;

 

L'autre, portant la stratégie « Global Macro » cœur d'H2O, leur offrira le même moteur de gestion et de performance que nous utilisons depuis de nombreuses années. Les équipes d'H2O seront totalement impliquées et mettront tout en œuvre pour gérer les portefeuilles de manière active dans l'intérêt de tous les porteurs.

 

Le client pourra acheter ou céder des parts du véhicule Global Macro liquide.

 

En ce qui concerne la partie side pocket, elle sera liquidée/cédée dans les meilleurs délais et dans l'intérêt des porteurs. H2O n'a pas encore acté la périodicité des remboursements.

 

En ce qui concerne la partie « Global Macro », elle sera de fait constituée exclusivement d'actifs extrêmement liquides puisque les titres privés auront été isolés.

 

 

Il existe des fonds de private equity qui sont illiquides, quelle est la différence avec les fonds fermés par l'AMF ?

 

H2O AM : Par définition, un fonds de private equity, de par sa structure, a une liquidité faible. Lorsqu'un client investit dans un tel fonds, il est conscient qu'il ne pourra récupérer son placement qu'au bout de quelques années.

 

H2O AM investit depuis 2015 sur des titres « privés » ou non cotés, la directive OPCVM autorisant, par fonds, jusqu'à 10% d'exposition de titres non cotés au bilan.

 

En début d'année 2020, la dislocation des marchés suite à la crise du COVID 19 et la fermeture des économies qui a été mal anticipée par la société de gestion, a eu des conséquences sur la proportion de ces opérations liées aux titres « privés ».

 

H2O AM a réagi en nouant un contrat pour céder ces actifs au meilleur prix. Si certaines transactions ont déjà été dénouées, à des prix conformes aux termes du contrat, la volumétrie et le retard par rapport au calendrier, initialement prévu pour la moitié des positions à fin juin 2020, ne sont pas satisfaisants et ont entraîné une incertitude de valorisation conduisant l'AMF à demander à H2O AM de suspendre les opérations de souscription et de rachat de manière transitoire sur les fonds H2O MultiBonds, H2O Allegro et H2O MultiStrategies.

 

 

A-t-on une idée du carnet d'ordres à la vente ? Dans quelle proportion les cours vont-ils être impactés ?

 

H2O AM : Les ordres de rachat ne sont pas stockés par le centralisateur, lorsque qu'un ordre est présenté, celui est rejeté et ce jusqu'au 13 octobre 12h30.

 

Les rachats n'interviendraient que sur la partie global macro qui se retrouvera, de fait, extrêmement liquide, puisque la partie des titres privés lui aura été ôtée.

 

Dès lors pour les gérants, il sera tout à fait possible d'ajuster la taille des positions de façon proportionnelle sans que cela ne pèse sur le marché et donc sur les performances des fonds.

 

 

Comment seront gérées les liquidités dégagées lors de la vente des fonds illiquides, deviendront-elles accessibles pour les clients ?

 

H2O AM : Oui elles le deviendront. Nous rembourserons les porteurs au fur et à mesure de la liquidation de la poche privée. H2O n'a pas encore acté la périodicité des remboursements.

 

 

Au-delà de la liquidation des side pockets, quel sera l'impact sur la performance du fonds ? Car c'est le risque essentiel auquel sont sensibles les clients...

 

H2O AM : Cette opération de scission n'aura aucun impact sur la gestion de la poche Global Macro liquide. Juin 2019 est une bonne illustration de la situation : bien qu'un tiers des encours des fonds ait été racheté en quelques jours, cela n'a pas empêché les fonds de réaliser de solides performances au cours des mois suivants

 

 

Comment les frais de gestion de la side pocket peuvent-ils être pris à l'issue finale ... alors qu'il semble que les porteurs pourront recevoir une partie du produit des ventes successives ?

 

H2O AM : Les frais de gestion revenant à H2O sur les side pockets seront provisionnés et seront prélevés au fil de la liquidation des actifs.

 

 

Vous avez indiqué Merit Capital comme contrepartie alors que cette dernière nie avoir des transactions obligataires avec H2O, qu'en est-il exactement ?


H2O AM : Les parties aux dossiers préfèrent éviter d'avoir maille à partir avec la presse vu la cadence à laquelle les articles sortent.

 

 

Dans le parcours de surperformance des fonds H2O avant cette crise, quelle était la portion d'alpha issue des actifs non cotés ?

 

H2O AM : Depuis l'introduction de ces investissements privés dans nos portefeuilles UCITS (2015), leur performance est de l'ordre de 1-1.5% annualisé pour les fonds les plus risqués.

 

 

Si le fonds vaut 100 et la side pocket 25, cela signifie que le fonds liquide vaudra 75 ?

 

H2O AM : Oui.

 

 

Une compagnie (UAF) a fait savoir : "Nous vous informons que, sur décision du groupe Crédit Agricole Assurances, Spirica vient de procéder à la fermeture de la commercialisation de l'ensemble des fonds de la société de gestion H2O AM référencés dans nos contrats." Cela vous parait-il un cas isolé ? Savez-vous ce qui a pu motiver ce choix ?

 

H2O AM : A ce jour et à notre connaissance, c'est le seul assureur à avoir pris cette décision. Il peut s'agir d'une disposition temporaire qui pourrait être levé par la suite.

 

 

Dans vos discussions avec l'AMF, le sujet du retrait d'agrément de ces fonds est-elle d'actualité ?

 

H2O AM : Non, au contraire, nous avons reçu les agréments pour les deux nouveaux véhicules (FCP & SP)

 

 

Pouvez-vous nous dire pourquoi autant de débat autour de Windhorst ?

 

H2O AM : Son passé ne plait pas à tout le monde.

 

Le fait que H2O n'ait concentré ses investissements privés qu'autour d'un même sponsor (Lars Windhorst), a suscité certaines interrogations.

 

Notre réponse est que H2O a privilégié cette contrepartie grâce son carnet d'adresses, son passeport européen, et ses bien meilleures conditions que celles proposées par tous les autres sponsors que l'équipe a rencontrés à l'époque.

 

 

Une fois la réouverture effective, en cas de rachat demandé par un client, sur le contrat, forcément la question fiscale va se poser pour l'assureur. Il me semble donc qu'il serait souhaitable que le coût historique de la poche liquide soit fiabilisé. La side pocket étant par définition, si tout va bien, appelée à devenir liquide tôt ou tard. Ai-je bien compris ?

 

H2O AM : Il s'agit d'une question à poser aux assureurs sur le traitement appliqué à l'apparition des side-pockets dans les contrats des clients.

 

 

Etes-vous confiant dans le maintien de la confiance de votre actionnaire de référence (Natixis) dans cette gestion ? Un changement d'attitude de la part de votre actionnaire aurait-il des conséquences?

 

H2O AM : H2O est un affilié parmi la trentaine que compte le groupe. Les performances d'H2O pour l'année 2020 sera une année « sans » mais sera très bonne pour d'autres affiliés. Le modèle de Natixis repose sur la diversité des expertises qu'elle distribue. H2O propose une gestion différente et décorrélée des autres affiliés. Ces participations de Natixis sont prises dans un esprit de création de valeur à long-terme, à la façon du private equity.

 

 

Baisse hier [Ndlr H24 : le live Nortia a eu lieu le 23/09, il s'agit de la VL estimée du 21/09] de H2O Multiequities -5,46%, H2O Multistrategies - 5,26%, Multibonds -2,21%...

 

H2O AM : Un certain effet mimétique des marchés sous la poussée du nombre de tests positifs ont ajouté du stress sur les actifs risqués. Il s'ajoute à cela pour le secteur bancaire, les doutes émis à l'encontre de grandes banques internationales face au blanchiment d'argent.

 

 

Si une sortie totale sur la poche FCP, comment ça va se passer pour la SGP ?

 

H2O AM : Aucun impact : à l'issue de la suspension, les deux poches sont isolées et indépendantes.

 

 

H24 : Pour en savoir plus sur Nortia, cliquez ici. Pour en savoir plus sur H2O AM, cliquez ici.




>> Revenir à l'actualité