H24Finance.com - Actualités



"Vous n'avez encore rien vu !"

26/05/2017

Par David Ross, gérant à la Financière de l'Echiquier

http://files.h24finance.com/jpeg/David%20Ross%202.jpg

David Ross est le gérant américain de l'équipe Global de la Financière de l'Echiquier

 

 

Le joli, joli mois de mai m’a offert deux opportunités d’interagir avec des influenceurs importants de la sphère économique et financière mondiale.

 

Le premier événement – une conférence organisée par le Global Interdependence Center pour une quarantaine d’invités – s’est tenu à Paris. Quant au second, il s’agissait du Global Investors Forum de Madrid où je suis intervenu lors d’une table-ronde sur les perspectives macroéconomiques globales.

 

Une chose m’a frappé à ces deux occasions : le niveau de pessimisme de mes interlocuteurs, que j’ai trouvé excessivement élevé. Non seulement nous assistons à un retournement économique positif généralisé et synchronisé pour la première fois depuis de nombreuses années, mais, pour les cinq premières économies mondiales – les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni -, le principal problème consiste aujourd’hui à trouver des travailleurs à employer.

 

Le pessimisme des investisseurs est injustifié, et pas seulement parce que l’horizon économique se débouche enfin. Pour ma part, je suis convaincu que le moment est incroyablement favorable pour les marchés. Les raisons de cet optimisme contrariant ? Depuis 30 ans qu’investir est mon quotidien, les moments au cours desquels j’ai pu demander aux entreprises : « Quelle est votre stratégie pour ________ ? » se sont avérés par la suite les périodes d’investissement les plus favorables et ce, avec une très grande constance.

 

Il y a un peu plus de 20 ans, en 1994, lorsque le navigateur Netscape est né avec lui l’âge d’internet, ma question systématique aux entreprises était : « Quelle est votre stratégie internet ? » Ce fut une excellente période pour investir. En 2001, lorsque la Chine a rejoint l’Organisation mondiale du commerce, ma question devint : « Quelle est votre stratégie pour la Chine ? » Ce fut une excellente période pour investir. En 2008, 10 millions d’iPhone étaient vendus partout dans le monde, inaugurant l’ère du mobile. La seule question pertinente pour les entreprises était alors : « Quelle est votre stratégie mobile ? » Ce fut là encore une excellente période pour investir.

 

Aujourd’hui, je demande aux entreprises : « Quelle est votre stratégie sur l’intelligence artificielle ? » De la même manière, je pense que, dans quelques années, les investisseurs diront avec moi que c’était une excellente période pour investir.


Lorsque la « big strategic question » est là, cela signifie qu’un changement disruptif est à l’œuvre dans l’économie. Une disruption qui modifie la direction de l’économie et booste les marchés. Toutes les « tech » de premier plan – ALPHABET, AMAZON, FACEBOOK – investissent aujourd’hui massivement dans l’I.A. Chez FACEBOOK, d’après son Chief Technology Officer Mike Schropfer, 1 ingénieur sur 5 utilise l’intelligence artificielle et le machine learning, de sorte que dès qu’une nouvelle technologie apparaît, elle est immédiatement utilisée par des milliers de personnes travaillant sur des produits à destination de milliards de personnes. Une situation qui ne se limite pas aux sociétés technologiques : même une enseigne comme STARBUCKS utilise l’I.A. pour développer des systèmes de recommandations individualisées en direct afin de développer la croissance au ticket et à l’achat.

 

Toutes les entreprises, quel que soit leur cœur de métier, se doivent de développer une stratégie d’I.A. Et c’est une excellente nouvelle pour les investisseurs globaux.




>> Revenir à l'actualité