Pictet AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
6256.86 +0.75% +12.63%

Aviva Investors

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
ODDO BHF AM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Féderal Finance

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Faut-il s’inquiéter de la déconnexion entre « Main street » et « Wall street » ? La réponse de Comgest...

Publié le

C’est la question à laquelle Alexandre Narboni (Analyste gérant Comgest) a tenté de répondre.

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Alexandre%20Narboni%20Comgest.jpg

Alexandre Narboni : « Même s’il y a eu beaucoup de discours disant que le style qualité/croissance a trop monté par rapport au marché, ce n’est pas quelque chose qui a été observé sur Comgest Monde »

 

 

Plus de 2 millions de morts dans le monde, une perte de 22 millions d’emplois au pic de la crise aux Etats-Unis, des avions vides, des magasins fermés, le bilan de 2020 est lourd. Cette année ressemble à un scénario catastrophe de film de science-fiction américain. Néanmoins Alexandre Narboni n’est « pas sûr que le scénariste d’un tel film aurait imaginé que par la même occasion, les marchés mondiaux auraient une performance à 2 chiffres en dollars ».

 

 

Faut-il s’inquiéter de cette déconnexion entre économie réelle et marchés ?

 

Cette période si particulière devrait bientôt se terminer. Elle aura marqué l’histoire et bouleversé les comportements. L’économie et les marchés devraient également s’en trouver changés.

 

D’une part, il y a des raisons de rester optimistes sur les marchés actions :

 

  • Oui les PE sont sur des niveaux très élevés mais l’expansion du bilan des banques centrales des économies majeures (Chine, Japon, Etats-Unis, zone Euro) est gargantuesque (création monétaire proche de 12 trillions de dollars en cumulé). Ainsi, les actions refléteraient la baisse de la valeur de la monnaie.
  • Les taux à 30 ans sont sur des niveaux faibles et devraient le rester selon le consensus de marché. Si tel est le cas, les actions ont encore de beaux jours devant elles. En effet, les primes de risque par rapport à des niveaux de taux très faibles voire négatifs restent attractives. Néanmoins, penser qu’un tel phénomène peut être éternel est dangereux.
  • D’un point de vue structurel, un nouveau cycle de croissance peut être attendu dans les années à venir. Des transformations majeures ont déjà pu être observées comme la révolution du télétravail, la prise de conscience environnementale ou la digitalisation de l’économie. « On est resté comme des lions en cage pendant un an. Cela peut générer des opportunités de croissance pour la décennie à venir » explique le gérant.

 

D’autre part, des risques sont toujours présents :

 

  • Les marchés et les économies ont pour l’instant été sauvés mais au prix du déficit public. « On peut se demander ce que vont devenir les économies quand elles ne seront plus sous perfusion et qu’un peu de rigueur budgétaire arrivera ».
  • Les vaccins ont entraîné des espoirs mais il subsiste des zones d’ombres : seront-ils efficaces contre les nouveaux variants ? l’immunité collective sera-t-elle atteinte rapidement ?
  • Un phénomène de « déglobalisation » se met en place et peut être un frein à la croissance mondiale.
  • Vu le niveau des taux à 30 ans, le scénario d’inflation ne semble pas intégré par le marché. S’ils venaient à remonter, les banques centrales seraient forcées de remonter les taux directeurs. Cela entraînerait une baisse de la valeur de toutes sortes d’actifs financiers tels que les actions ou les obligations.
  • De nombreuses bulles se forment. L’indice de Goldman Sachs sur les sociétés technologiques non profitables est à son plus haut. Les exemples de Tesla et du Bitcoin sont également éloquents. Ainsi, « Il faut séparer le bon grain de l’ivraie » selon le gérant.

 

Dans ce contexte, Alexandre Narboni reste confiant dans la stratégie du fonds Comgest Monde. Certes il n’a pas de « vaccin contre la baisse des actions », mais une stratégie simple : trouver des entreprises robustes (visibilité, croissance, et valorisation) qui saisissent en amont les opportunités du marché (comme la vente et le marketing en ligne), avec une préférence pour l’Asie et la Chine en particulier – ayant des valorisations plus raisonnables.

 

De plus, l’investissement sur des sociétés avec une croissance dynamique avec une forte visibilité permet de faire face à une situation où la croissance serait « molle ». De l’autre, la discipline sur les valorisations permet de rester à l’écart des bulles pouvant être observées sur le marché. En effet, la prime de PE du fonds est aujourd’hui dans la moyenne des dernières années. « Même s’il y a eu beaucoup de discours disant que le style qualité/croissance a trop monté par rapport au marché, ce n’est pas quelque chose qui a été observé sur Comgest Monde » conclut le gérant.

 

 

H24 : Pour en savoir plus sur Comgest Monde et les fonds Comgest, cliquez ici.

 

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
LFIS
Aviva Investors

Buzz H24


Invest AM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
ODDO BHF AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Féderal Finance

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Pictet AM