Pictet AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5809.73 +0.29% +4.65%

Adequity

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
 Axiom AI

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Les phrases chocs de l'article sur Bruno Crastes...

Publié le

 

Morceaux choisis de l'excellent article paru dans le magazine le Point "Qui veut jouer avec Bruno Crastes ?"

 

  • Son job : faire fructifier sur les marchés cet argent, confié par des investisseurs institutionnels (fonds souverains moyen-orientaux et asiatiques, fonds de pension européennes....) et, indirectement, par des particuliers  (...)
  • « Tout le monde le sait : quand Bruno Crastes vous emmène quelque part, il ne vous invite pas à une simple marche, mais à un trekking dans les Carpates », résume un concurrent (...)
  • Panique à tous les étages ! Le 5 novembre, Natixis, qui cumule les tuiles depuis sa naissance, annonce sa prochaine séparation avec H2O afin de préserver sa « réputation ». Au passage, elle dit bye-bye à une collaboration en or massif, qui, en dix ans, lui a rapporté 585 millions de dividendes (...)
  • « L'adversité, c'est une posture où je me sens bien. » Crastes est affirmatif, ponctue son discours de « vous savez... », claquant les sentences : « Lorsque l'on parle d'investissement, il faut comprendre que, pour s'enrichir, il faut savoir être prêt à s'appauvrir » ; « Vous savez, prendre des risques, c'est avoir l'ego qui permet d'accepter de se tromper » (...)
  • Avant de le rencontrer du côté de Monaco, où il œuvre quand il n’est pas à Londres, nous avions demandé à un de ses copains des débuts, un vrai, si le boss de H2O allait bien. Car on nous l’avait décrit tel un personnage « agité » d’une fiction américaine, un « loup de la finance »… « Bruno, un fou furieux ? Non, il n’a pas pété les plombs avec l’âge ! Il a toujours été du genre "Je m’en fous !", tout lui glisse dessus : il veut juste qu’on ne lui casse pas les pieds, ne regarde pas en arrière, répond l’ami » (...)
  • Les meilleures années, la team Crastes, avec 70 milliards d’euros dans sa musette, délivrait plus du quart des profits de CAAM. Mais en 2010, tout bascule. Emmenés par Crastes, ils sont douze à quitter le paquebot vert. Amundi n’avait aucun moyen contractuel de les retenir… « C’est comme si Amundi avait laissé filer Messi et tout le Barça… La philosophie maison, c’était : "La star, c’est la boîte, et pas les gérants " », souligne un dirigeant de l’époque (...)
  • « En plus d’être un grand pro, il a cette qualité rare, c’est un showman qui sait faire craquer, séduire les investisseurs », raconte un de ses ex-collègues. C’est peu dire. Il faut entendre les groupies : « un génie », « un mec brillant », « une rock star »… « Une intervention de Crastes ne se loupe pas. Il aurait pu être à la tête d’une secte. Il est magnétique », assure un fan (...)
  • [Bruno Crastes :] « Nous avons vu différents acteurs et sélectionné Tennor. Après analyse, nous nous sommes rendu compte que sa solvabilité était acceptable et que certaines sociétés du groupe avaient du potentiel. Il ne faut pas se tromper : il n'y a pas de mauvais risques, il n'y a que des mauvais prix » (...)
  • [Bruno Crastes :] « Ceux qui nous comparent à Madoff n’ont rien compris. Nos performances n’ont rien d’artificiel. » (...) « Les investisseurs ont une mémoire très courte. Ils peuvent tuer ce qu’ils ont adoré et adorer ce qu’ils ont tué. Cela appelle à l’humilité » (...)
  • L’an dernier, la société [H2O] avait offert à la Banque [Natixis] 15% de son résultat net, alors qu’elle ne pesait que 3 % des actifs. « Vous savez, notre expérience commune a été d’une grande richesse. J’y ai rencontré des gens formidables. Ils sont dans leur monde, je suis dans le mien. Mais on s’entend finalement assez bien » (...)
  • [Bruno Crastes :] « Les marchés ne m’ont jamais empêché de dormir. Peu importe de gagner ou de perdre avant l’horizon que l’on s’était fixé » (...)
  • [Bruno Crastes :] « Nous serons tous très heureux de travailler dans une société de gestion entrepreneuriale à taille humaine. Les encours sous gestion nous importent peu et la taille est souvent l’ennemi de la performance » (…)
  • Doit-on s’inquiéter pour Crastes ? Au Crédit Agricole, un haut dirigeant avait l’habitude de dire : « Bruno Crastes, c’est une plante vivace, vous pouvez lui pisser dessus toute la journée, il repoussera toujours quelque part. » Il s’agit donc de ce type d’espèce-là…


Pour bien comprendre, lisez l'article complet de Beatrice Parrino dans le Point en cliquant sur l'image.

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Qui%20veut%20jouer%20avec%20Bruno%20Crastes.jpg


@H24Finance
Pierre Premier Gestion (PPG)
Adequity

Buzz H24


AXA IM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
 Axiom AI

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Pictet AM