CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
6448.34 -1.85% +16.06%
Diversifiés / Flexibles Perf. YTD
Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Ginjer Actifs 360 18.56%
IDE Dynamic World Flexible 13.84%
R-co Conviction Club 12.73%
First Eagle Amundi International Fund 12.30%
Mansartis Investissements ISR 12.26%
DNCA Evolutif 10.94%
BGF ESG Multi-Asset 10.87%
ACATIS GANÉ Value Event 10.23%
ODDO BHF Exklusiv : Polaris Balanced 10.13%
Tailor Global Selection ISR 10.12%
NN (L) Patrimonial Balanced European Sustainable 9.72%
Dorval Convictions 9.68%
Invest Latitude Equilibre 8.95%
Ecofi Agir Pour Le Climat 8.76%
VEGA Patrimoine ISR 8.69%
OFI RS MultiTrack 8.14%
Carmignac Portfolio Patrimoine Europe 8.07%
R-co Valor 8.04%
Ethna-Dynamisch 7.92%
Nordea 1 - Stable Return 7.53%
Threadneedle Euro Dynamic Real Return 7.19%
Dorval Global Convictions 7.03%
Ruffer Total Return International 6.94%
JPMorgan Global Income 6.91%
Moneta Long Short 6.77%
Clartan Valeurs 6.57%
Russell MAGS 6.53%
Amilton Solution 6.08%
AXA WF Optimal Income 5.97%
Lombard Odier Funds-All Roads 5.91%
Lazard Patrimoine SRI 5.82%
Eurose 5.47%
LFIS Vision UCITS Perspective Strategy 5.38%
R-co Valor Balanced 5.06%
Echiquier Allocation Flexible 5.04%
Sycomore Allocation Patrimoine 4.93%
Sanso Convictions ESG 4.92%
Echiquier ARTY SRI 4.85%
Sycomore Next Generation 4.78%
BNY Mellon Global Real Return Fund (EUR) 4.76%
CPR Croissance Réactive 4.75%
ODDO BHF Polaris Moderate 4.61%
Trusteam ROC Flex 4.36%
Tailor Allocation Defensive 4.33%
Auris Diversified Beta 4.27%
VEGA Euro Rendement ISR 4.17%
Sextant Grand Large 4.05%
Richelieu Harmonies 4.04%
AXA WF Global Optimal Income 4.01%
SLF (F) Multi Asset Moderate 4.00%
M&G (Lux) Dynamic Allocation 3.93%
Tikehau International Cross Assets 3.86%
Fidelity Patrimoine 3.84%
Clartan Evolution 3.74%
JPM Global Macro Opportunities 3.73%
Fidelity Global Multi Asset Income Fund 3.51%
Invest Latitude Patrimoine 3.26%
Dorval Global Convictions Patrimoine 2.52%
Jupiter Flexible Income 2.32%
GF Fidélité 2.17%
Carmignac Patrimoine 1.82%
Ethna-Aktiv 1.76%
PIMCO GIS Dynamic Multi-Asset Fund 0.91%
Covéa Flexible ISR 0.46%
Schelcher Multi Asset 0.08%
Carmignac Portfolio Emerging Patrimoine -0.26%
Vivienne Ouessant -1.62%
OPCVM Actions Perf. YTD
Cliquer sur un fonds de la sélection H24
BNP Paribas Aqua 29.36%
Franklin Technology 28.03%
Richelieu America 27.57%
EdR Fund US Value 27.12%
Thematics Water 26.92%
Pictet Water 26.79%
Thematics AI and Robotics 26.78%
MS INVF Europe Opportunity 26.15%
Pictet Security 24.79%
BNP Paribas Funds Disruptive Technology 24.00%
OFI Invest US Equity 23.53%
Fidelity Sustainable Water & Waste 23.33%
Franklin US Opportunities 22.97%
Aviva Grandes Marques ISR 22.67%
Wise World ISR 22.30%
Mandarine Global Microcap 22.21%
Russell Investments World Equity Fund 21.62%
EdR Fund Big Data 21.39%
Mirova Global Sustainable Equity 21.16%
CM-AM Pierre 20.89%
Thematics Meta 20.86%
BNP Paribas Climate Impact 20.23%
Jupiter Global Ecology Growth 20.12%
Thematics Safety 20.08%
GIS SRI Ageing Population 19.54%
Mandarine Global Transition 19.53%
La Française Inflection Point Carbon Impact Global 19.44%
EdR Fund Healthcare 18.97%
NN (L) Global Equity Impact Opportunities 18.82%
AXA Europe Small Cap 18.63%
Lombard Odier Funds-Golden Age 18.09%
BNY Mellon Mobility Innovation Fund 17.55%
MainFirst Global Equities Fund 17.32%
Threadneedle (Lux) American Fund 16.72%
AXA WF Framlington Robotech 16.63%
Legg Mason Martin Currie Global Long-Term Unconstrained Fund 16.52%
Fidelity World 16.44%
CPR Silver Age 15.92%
Athymis Millennial 15.64%
M&G (Lux) Global Dividend Fund 15.08%
Pictet Global Megatrend Selection 14.95%
M&G (Lux) Global Listed Infrastructure Fund 14.89%
Valeur Intrinsèque 14.80%
DNCA Invest Beyond Semperosa 14.79%
M&G (Lux) Positive Impact Fund 14.72%
JPM Emerging Markets Small Cap 14.67%
AXA WF Framlington Digital Economy 14.17%
CM-AM Global Leaders 14.00%
BGF Sustainable Energy 13.20%
BNP Paribas Health Care Innovators 12.97%
JPMorgan Global Healthcare 12.78%
Fourpoints Thematic Selection 11.70%
Echiquier Artificial Intelligence 11.67%
Lombard Odier Funds-World Brands 11.19%
Pictet-Clean Energy 11.04%
Comgest Monde 10.85%
Pictet Digital 10.08%
CPR Global Disruptive Opportunities 9.98%
BGF World Technology 9.90%
DNCA Invest Beyond Global Leaders 9.35%
Thematics Subscription Economy 9.29%
Covéa Actions Europe Opportunités 8.85%
Carmignac Investissement 8.32%
MS INVF Global Insight Fund 7.35%
Echiquier World Equity Growth 7.26%
GemEquity 5.84%
WCM Global Emerging Markets Equity 4.41%
Pictet Biotech 3.40%
Candriam Equities L Oncology Impact 3.10%
Echiquier World Next Leaders 3.00%
M Climate Solutions -1.95%
Russell Investments China Equity -2.86%
Templeton Asian Growth -2.89%
BNP Paribas Energy Transition -3.90%
CM-AM Global Gold -11.51%
BNP Paribas Funds China Equity -12.27%
Imprimer Envoyer l'Actu

Carmignac : « Des marchés financiers pris entre confiance et défiance excessives »...

La dernière note de Gergely Majoros, Portfolio Advisor et Membre du Comité d'Investissement chez Carmignac

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Gergely%20Majoros%20Carmignac.jpg

 Gergely Majoros

 

Au sortir de l’été, dans un environnement de bonne tenue des marchés actions, deux sujets méritent une attention particulière de la part des investisseurs. Le premier est celui du récent durcissement de l’environnement réglementaire en Chine. Le deuxième, tout aussi important pour les marchés actions, est celui de la trajectoire à venir des rendements obligataires.

 

La question du risque politique chinois

 

L’intervention réglementaire récente visant en particulier certains segments de la nouvelle économie chinoise est sensiblement plus sévère que les fois précédentes en 2015 et 2018. Elle s’est attaquée à plusieurs sous-secteurs de la nouvelle économie en peu de temps et elle a pour objectif de corriger un certain nombre d’excès de façon durable (positions dominantes, inégalités), dont l’impact sur les valorisations a été significatif. Faut-il pour autant anticiper qu’au nom de l’objectif de prospérité commune ou au nom de la rivalité stratégique américano-chinoise dans la tech, les autorités de Pékin affaiblissent durablement les grandes sociétés internet, s’attaquent à la propriété privée et aux structures légales (« entités à détenteurs de droits variables »), créées pour permettre les cotations étrangères de sociétés chinoises ? Nous sommes convaincus que non.

 

Cette logique serait en totale contradiction avec la volonté stratégique et nécessaire d’ouverture progressive des marchés de capitaux chinois. Mis en place il y a quelques années, le « stock-connect » entre Hong Kong et les Bourses chinoises a réussi aujourd’hui à créer un flux continu d’investissements financiers vers la Chine, marquant ainsi une étape décisive dans l’ouverture des marchés chinois. Cette logique contreviendrait aussi à l’objectif de long terme de faire évoluer le yuan vers le statut de monnaie de réserve internationale.

 

D’ailleurs, la Commission centrale de la finance et des affaires économiques chinoise (Central Financial and Economic Affairs) vient de clarifier les objectifs sociétaux du parti, en insistant sur le côté progressif des changements, et sur la volonté de maintenir une situation propice à la bonne santé du secteur privé en Chine. De même, un certain nombre de déclarations des autorités chinoises ces derniers jours viennent confirmer l’importance de la place financière de Hong Kong pour la Chine et souligner la volonté chinoise de ne pas vouloir mettre un terme aux cotations sur les Bourses américaines.

 

Vu la sévérité de l’intervention réglementaire actuelle, faut-il au moins commencer à intégrer un risque politique chinois durablement plus élevé dans les modèles de valorisations des sociétés chinoises ? Nous ne le pensons pas non plus.

 

La plupart des mesures annoncées restent cohérentes avec les objectifs et ambitions politiques de long terme du parti communiste chinois. Pour brutale qu’elle soit, la volonté des autorités chinoises, au nom de la prospérité commune de s’attaquer aux effets néfastes de plus en plus flagrants sur la société civile des positions dominantes atteintes par certains leaders de la nouvelle économie, n’est pas par nature très différente des soucis exprimés fréquemment dans les économies occidentales. De même, la problématique d’inégalités croissantes entre les chances de réussite des enfants, qui n’est pas l’apanage de la Chine, se manifestait dans le secteur de l’éducation par les coûts exorbitants du tutorat extra-scolaire ou dans la flambée des prix de l’immobilier dans les périmètres des bonnes écoles. Dans le secteur des livraisons de repas, la précarité du travail des millions de livreurs indépendants devenait un problème social, pour ne citer que quelques exemples.

 

"Nous jugeons que la Chine reste un marché dans lequel on peut parfaitement continuer d'investir"

 

La vague actuelle de mesures réglementaires ciblant certaines sociétés de la nouvelle économie chinoise a provoqué une divergence majeure de leur comportement boursier avec les valeurs technologiques américaines (l’indice Nasdaq Golden Dragon China, qui regroupe un certain nombre de leaders de la tech chinoise, a baissé de 27 % sur les huit premiers mois de l’année, alors que l’indice Nasdaq Composite a gagné 18 % au cours de la même période). Elle a même entraîné la correction de certains segments de la cote chinoise, qui n’étaient pas directement visés par les nouvelles mesures. A titre d’exemple, par effet de contagion les sociétés fournissant l’infrastructure nécessaire aux acteurs d’internet, celles par exemple opérant dans le cloud ou les centres de données, ont aussi perdu une grande partie de leur capitalisation boursière. Ainsi, beaucoup de sociétés affichent-elles aujourd’hui des valorisations très attractives par rapport aux multiples historiques et aux sociétés américaines comparables.

 

Pour toutes ces raisons, nous jugeons que la Chine reste un marché dans lequel on peut parfaitement continuer d'investir, à condition d’être positionné de façon sélective. Nous maintenons ainsi nos convictions sur une sélection de valeurs de la nouvelle économie chinoise. Notre approche reste fondée sur l’identification de sociétés à fort potentiel de croissance, bien gérées et avec des bilans sains, bénéficiant de tendances longues et visibles. Enfin, vu la rapidité et l’évolution récente des annonces, il nous semble de plus en plus plausible de penser que la visibilité sur le nouvel environnement réglementaire devrait s’améliorer progressivement. Cela permettra aux investisseurs de commencer à intégrer les nouvelles informations dans les valorisations et juger par eux-mêmes de l’attractivité élevée de ces sociétés.

 

Les marchés de taux sans direction pour le moment

 

En ligne avec notre scénario central de ralentissement cyclique à venir, présenté dans notre dernière note de juillet intitulé « L’implacable réalité du cycle économique », les rendements sur les marchés de taux ont repris leur direction baissière depuis le début de l’été. Faut-il pour autant continuer à se positionner sur une baisse des rendements pour les prochains mois ? Nous n’en sommes pas convaincus.

 

La reprise attendue sur le marché de l’emploi pourrait provoquer à terme une hausse significative des salaires pour les emplois peu qualifiés notamment. Par ailleurs, certains composants dans le calcul des chiffres mensuels d’inflation comme les loyers (représentant 40 % du panier), devraient prendre le relais des hausses de prix dues aux perturbations des chaines d’approvisionnement, et ainsi provoquer une hausse plus durable de l’inflation.

 

"La Fed pourrait se retrouver confrontée à une forme de ‘stagflation 2.0’"

 

La Fed semble s’engager sur le chemin de la normalisation de sa politique monétaire, mais de façon très graduelle. Son principal indicateur, le marché de l’emploi, commence à montrer des signes de tension, même si le variant delta reste un point de vigilance non négligeable. A la suite de la réunion de Jackson Hole, le début de la réduction des achats quantitatifs se dessine pour cette fin d’année, probablement pour le mois de décembre. La situation reste cependant délicate pour la Fed. La réduction du soutien budgétaire en 2022 va sans doute contribuer au ralentissement de l’économie américaine. Son rythme de croissance devrait toutefois demeurer largement supérieur à son potentiel et donc continuer à générer des tensions sur les prix. Ainsi, la Fed pourrait se retrouver confrontée à une forme de « stagflation 2.0 », c’est-à-dire de ralentissement économique accompagné d’une remontée des anticipations inflationnistes, qui rendrait la définition d’une politique monétaire optimale singulièrement délicate.

 

Les perspectives de soutien budgétaire de l’administration Biden demeurent incertaines. Des progrès significatifs semblent avoir été accomplis récemment sur les modalités de la mise en place des prochains plans de soutien. Il reste néanmoins très audacieux pour l’administration Biden de vouloir faire passer deux plans de soutien massifs en quelques mois, avant les élections de mi-mandat de 2022, à savoir un plan d’infrastructure physique « bipartisan » et un autre plan d’« infrastructure humaine ». Il nous semble que la visibilité sur ces plans de soutien puisse difficilement s’améliorer avant le mois d’octobre, au plus tôt.

 

En Europe, la situation demeure moins aiguë qu’aux États-Unis. Les anticipations inflationnistes, trop faibles aujourd’hui au regard de l’objectif de la Banque centrale européenne, vont rester au cœur de sa réflexion. Le débat sur une prolongation du programme actuel (PEPP), prévu actuellement jusqu’à mars 2022, reste d’actualité, par opposition au scénario de retour automatique au programme d’achat précédent (APP). Cette politique monétaire plus accommodante que celle pratiquée aux États-Unis, nous permet d’exposer nos portefeuilles à plus de sensibilité taux en Europe, tout en restant extrêmement sélectifs.

 

Pour toutes ces raisons, un positionnement fortement directionnel sur les marchés de taux nous semble prématuré à ce stade. Notre gestion des marchés de taux reste donc prudente et flexible.

 

Ainsi, une confiance aveugle dans les décisions de politique monétaire à venir nous semble-t-elle aussi injustifiée aujourd’hui qu’une défiance excessive à l’égard de la Chine. Dans notre gestion obligataire, nous maintenons une grande prudence et sommes prêts à nous adapter à l’évolution du contexte monétaire et budgétaire. Du côté de notre gestion actions, nous surpondérons les valeurs de croissance résilientes à un scénario de croissance économique potentiellement décevante et nous conservons précieusement nos positions en Chine sur une sélection de valeurs à très fort potentiel, dont le prix est récemment redevenu particulièrement attractif.

 

Achevé de rédigé le 13/09/2021

 

 

Pour en savoir plus sur Carmignac, cliquez ici.


OPCVM PEA Perf. YTD
Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Axiom European Banks Equity 41.85%
Uzès WWW Perf 34.38%
DNCA Invest SRI Norden Europe 33.95%
Groupama Avenir Euro 33.34%
ODDO BHF Active Small Cap 28.57%
G Fund - Avenir Small Cap 28.50%
Mandarine Europe Microcap 26.72%
Indépendance et Expansion France Small 26.32%
ELEVA Leaders Small & Mid Cap Europe 25.54%
Erasmus Small Cap Euro 24.47%
Candriam EQ L Europe Innovation 23.74%
Mandarine Active 23.51%
Lazard Small Caps France 22.94%
Sycomore Sélection Midcap 22.70%
Quadrige Rendement France Midcaps 21.63%
Threadneedle Lux Pan European ESG Equities 20.90%
DNCA Invest Archer Mid-Cap Europe 20.75%
Sextant PME 20.40%
Amilton Premium Europe 20.12%
Tailor Actions Avenir ISR 19.69%
Pluvalca Health Opportunities 19.66%
Echiquier Value Euro 18.88%
R-co Thematic Silver Plus 18.78%
EdR SICAV Tricolore Rendement 18.42%
FCP Mon PEA 18.37%
Flornoy Valeurs Familiales 18.06%
Erasmus Mid Cap Euro 17.99%
C-Quadrat Europe Multicap 17.99%
Mandarine Unique 17.69%
Quadrator SRI 17.51%
Generali France Future Leaders 17.36%
BDL Convictions 17.14%
Fidelity Europe 16.80%
Sycomore Francecap 16.77%
Norden SRI 16.55%
COGEFI Prospective 16.36%
Portzamparc Europe PME ISR 16.18%
Moneta Multi Caps 16.09%
Pluvalca Sustainable Opportunities 16.03%
VEGA Europe Convictions ISR 15.89%
MainFirst Germany Fund 15.89%
Athymis Millennial Europe 15.82%
Tocqueville Small Cap Euro ISR 15.82%
Gay-Lussac Green Impact 15.76%
VEGA France Opportunités ISR 15.22%
Richelieu Family Small Cap 15.08%
CPR Croissance Dynamique 15.00%
Sycomore Eco Solutions 14.85%
EdR SICAV Euro Sustainable Equity 14.66%
Mirova Europe Environmental Equity 14.13%
Sycomore Happy @ Work 13.98%
Dorval Manageurs Europe 13.64%
OFI RS Equity Climate Change 13.46%
Tocqueville Megatrends ISR 13.30%
Otea Actions Europe 12.77%
ODDO BHF Avenir Europe 12.43%
Montségur Croissance 12.42%
Echiquier Positive Impact Europe 12.23%
Amplegest Pricing Power 12.17%
AXA IM Euro Sélection 12.09%
La Française Actions France PME 11.83%
Dorval Manageurs 10.93%
Dorval Manageurs Smid cap Euro 10.76%
Kirao Multicaps 10.71%
Pluvalca Disruptive Opportunities 10.21%
Montségur Dividendes 10.12%
Richelieu CityZen 8.08%
OPCVM Obligations Convertibles Perf. YTD
Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Lazard Convertible Global 3.77%
M Global Convertibles -0.02%
Schelcher Convertible Global World -1.44%