Sélection de fonds

Accéder à tous les commentaires du mois des fonds sélectionnés par vos sociétés de gestion. H24Finance centralise l'information. Ces fonds sont éligibles à l'assurance-vie et aux comptes titres.

VEGA Euro Rendement ISR - FR0011037894

Image

Contacts commerciaux

Joëlle BOHBOT
06 27 94 45 09

Jean-Baptiste CHAMBERT
07 86 03 68 20

Gérant(s)

  • Jérôme TAVERNIER
  • Patrick LANCIAUX
  • Saidé EL HACHEM

Performances

2024
(YTD)
2023 2022 2021
2.42 % 8.27 % -12.19 % 4.84 %

Éligibilité Assureurs

AEP, Ageas, Allianz, Apicil / Intencial, AXA Thema, Cardif, CNP, Natixis Life, Nortia, Oradea, Primonial, Spirica, Suravenir, Vie Plus, Natixis Interepargne (à  partir de septembre 2020), ERES

Accéder aux Informations

Note Morningstar

Exposition Actions 0% à  40%

Site Internet
Aller sur le site

Reporting mensuel Télécharger le document

Commentaire du mois d'Avril

L’inflation « collante » aux Etats-Unis et les tensions géopolitiques au Moyen-Orient ont pesé sur les marchés actions après plusieurs mois de hausse. Les taux d’intérêt souverains ont poursuivi leur hausse aux Etats-Unis et en Europe. Le 10 ans américain s’est ainsi approché des 5 % quand le 10 ans allemand a atteint un pic proche de 2,65%. Le marché a revu ses anticipations de baisse des taux de la Fed et les investisseurs parient désormais sur une à deux baisses cette année, contre trois baisses le mois précédent. Pourtant, l’économie américaine commence à donner ses premiers signes de ralentissement de l’activité. En revanche, la Banque centrale européenne (BCE) semble prête à engager une baisse de ses taux dès le mois de juin, même si l’activité en zone euro affiche un léger rebond. Dans ce contexte, nous avons maintenu notre allocation à neutre sur les actions avec une exposition nette à 26%. Le portefeuille reste investi à 70% sur les obligations.

Pour lire l'intégralité du commentaire, téléchargez le reporting.

VEGA Europe Convictions ISR - FR0010626796

Image

Contacts commerciaux

Joëlle BOHBOT
06 27 94 45 09

Jean-Baptiste CHAMBERT
07 86 03 68 20

Gérant(s)

  • Patrick LANCIAUX
  • Joris VIENNET

Performances

2024
(YTD)
2023 2022 2021
11.71 % 13.38 % -20.03 % 21.30 %

Éligibilité Assureurs

ALPHEYS Partenaires, Generali Patrimoine, Neuflize Vie, Nortia, UAF Life, Vie Plus

Accéder aux Informations

Note Morningstar

Site Internet
Aller sur le site

Reporting mensuel Télécharger le document

Commentaire du mois d'Avril

La dynamique haussière qui avait lieu sur les Bourses mondiales depuis près de six mois a subi un coup d’arrêt en avril. En cause, la remontée des rendements obligataires à la suite de publications traduisant la vitalité de l’économie américaine et un début de rebond en Europe. Le regain d’instabilité géopolitique au Moyen-Orient a par ailleurs provoqué un retour ponctuel de la volatilité qui a pesé sur la valorisation des actifs risqués.

Les données macroéconomiques en provenance des Etats-Unis se sont inscrites majoritairement au-dessus du consensus en avril : 303.000 créations d’emplois, hausse des ventes au détail ou encore indicateurs d’activité PMI en expansion. Dans le même temps, l’inflation US peine toujours à retrouver le niveau cible de la Fed avec un indice PCE qui s’est élevé à 4,4% en rythme annualisé au cours du premier trimestre. Ces différents chiffres ouvrent la voie à un nouveau décalage dans le temps des perspectives de baisses des taux directeurs avec une première intervention attendue en septembre tandis qu’une seconde, prévue pour la fin d’année, devient de moins en moins probable. En zone euro, la BCE a pour sa part confirmé la possibilité d’un assouplissement monétaire en juin pour trois baisses anticipées en 2024. En fin de mois, les marchés actions sont repartis de l’avant, soutenus par la qualité générale des publications de résultats trimestrielles : aux Etats-Unis, 77% des sociétés de l’indice S&P 500 ont dépassé les prévisions bénéficiaires des analystes (contre une moyenne historique à 62%) alors que la hausse des rendements obligataires (taux à 10 ans US autour de 4,68% au 30/04) a provoqué une rotation sectorielle des valeurs de croissance vers les valeurs cycliques et décotées.

Pour lire l'intégralité du commentaire, téléchargez le reporting.

VEGA France Opportunités ISR - FR0010458190

Image

Contacts commerciaux

Joëlle BOHBOT
06 27 94 45 09

Jean-Baptiste CHAMBERT
07 86 03 68 20

Gérant(s)

  • Patrick LANCIAUX

Performances

2024
(YTD)
2023 2022 2021
8.26 % 17.82 % -17.58 % 21.98 %

Éligibilité Assureurs

AEP, Allianz, Cardif, CNP, Generali Patrimoine Contrat EI4/5, Natixis life, Nortia, Oradea, Primonial, Spirica, Suravenir, Swiss Life, Vie Plus, Contrats dédiés Natixis Wealth Management

Accéder aux Informations

Note Morningstar

Site Internet
Aller sur le site

Reporting mensuel Télécharger le document

Commentaire du mois d'Avril

La dynamique haussière qui avait lieu sur les Bourses mondiales depuis près de six mois a subi un coup d’arrêt en avril. En cause, la remontée des rendements obligataires à la suite de publications traduisant la vitalité de l’économie américaine et un début de rebond en Europe. Le regain d’instabilité géopolitique au Moyen-Orient a par ailleurs provoqué un retour ponctuel de la volatilité qui a pesé sur la valorisation des actifs risqués.

Les données macroéconomiques en provenance des Etats-Unis se sont inscrites majoritairement au-dessus du consensus en avril : 303.000 créations d’emplois, hausse des ventes au détail ou encore indicateurs d’activité PMI en expansion. Dans le même temps, l’inflation US peine toujours à retrouver le niveau cible de la Fed avec un indice PCE qui s’est élevé à 4,4% en rythme annualisé au cours du premier trimestre. Ces différents chiffres ouvrent la voie à un nouveau décalage dans le temps des perspectives de baisses des taux directeurs avec une première intervention attendue en septembre tandis qu’une seconde, prévue pour la fin d’année, devient de moins en moins probable. En zone euro, la BCE a pour sa part confirmé la possibilité d’un assouplissement monétaire en juin pour trois baisses anticipées en 2024. En fin de mois, les marchés actions sont repartis de l’avant, soutenus par la qualité générale des publications de résultats trimestrielles : aux Etats-Unis, 77% des sociétés de l’indice S&P 500 ont dépassé les prévisions bénéficiaires des analystes (contre une moyenne historique à 62%) alors que la hausse des rendements obligataires (taux à 10 ans US autour de 4,68% au 30/04) a provoqué une rotation sectorielle des valeurs de croissance vers les valeurs cycliques et décotées.

Pour lire l'intégralité du commentaire, téléchargez le reporting.

VEGA Patrimoine ISR - FR0007371810

Image

Contacts commerciaux

Joëlle BOHBOT
06 27 94 45 09

Jean-Baptiste CHAMBERT
07 86 03 68 20

Gérant(s)

  • Pierre DIOT
  • Olivier DAVID

Performances

2024
(YTD)
2023 2022 2021
2.57 % 13.11 % -13.29 % 10.59 %

Éligibilité Assureurs

Alpheys Partenaires, Axa Thema, Nortia, UAF Life

Accéder aux Informations

Note Morningstar

Exposition Actions 30% à  60%

Site Internet
Aller sur le site

Reporting mensuel Télécharger le document

Commentaire du mois d'Avril

La dynamique haussière qui avait lieu sur les Bourses mondiales depuis près de six mois a subi un coup d’arrêt en avril. En cause, la remontée des rendements obligataires à la suite de publications traduisant la vitalité de l’économie américaine et un début de rebond en Europe. Le regain d’instabilité géopolitique au Moyen-Orient a par ailleurs provoqué un retour ponctuel de la volatilité qui a pesé sur la valorisation des actifs risqués.

Les données macroéconomiques en provenance des Etats-Unis se sont inscrites majoritairement au-dessus du consensus en avril : 303.000 créations d’emplois,
hausse des ventes au détail ou encore indicateurs d’activité PMI en expansion. Dans le même temps, l’inflation US peine toujours à retrouver le niveau cible de la Fed avec un indice PCE qui s’est élevé à 4,4% en rythme annualisé au cours du premier trimestre. Ces différents chiffres ouvrent la voie à un nouveau décalage dans le temps des perspectives de baisses des taux directeurs avec une première intervention attendue en septembre tandis qu’une seconde, prévue pour la fin d’année, devient de moins en moins probable. En zone euro, la BCE a pour sa part confirmé la possibilité d’un assouplissement monétaire en juin pour trois baisses anticipées en 2024. En fin de mois, les marchés actions sont repartis de l’avant, soutenus par la qualité générale des publications de résultats trimestrielles : aux Etats-Unis, 77% des sociétés de l’indice S&P 500 ont dépassé les prévisions bénéficiaires des analystes (contre une moyenne historique à 62%) alors que la hausse des rendements obligataires (taux à 10 ans US autour de 4,68% au 30/04) a provoqué une rotation sectorielle des valeurs de croissance vers les valeurs cycliques et décotées.

Pour lire l'intégralité du commentaire, téléchargez le reporting.

Disclaimer

** Toutes les informations disponibles sur le site H24Finance ont un caractère exclusivement indicatif et ne constituent en aucun cas une incitation à investir et ne peuvent être considérées comme étant un conseil d’investissement. En aucun cas, les informations publiées sur le site ne représentent une offre de produits ou de services pouvant être assimilée à un appel public à l’épargne, ou à une activité de démarchage ou de sollicitation à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit de gestion, d’investissement, d’assurance... H24Finance ne saurait être tenu responsable de toute décision fondée sur une information mentionnée sur le site H24Finance. H24Finance décline toute responsabilité en cas de pertes financières directes ou indirectes causées par l’utilisation des informations fournies par H24Finance. Les informations disponibles sur ce site sont fournies de bonne foi et ne sauraient engager la responsabilité de H24Finance. Notamment, H24Finance, et ses fournisseurs d’information, ne pourront voir leurs responsabilités engagées du fait d’erreurs ou de retards dans la transmission desdites informations et données. Aucune garantie ne peut être donnée quant à l’exactitude et l’exhaustivité des informations diffusées. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Contacter les sociétés de gestion afin d’évaluer le risque des supports. Le présent document ne vise que les professionnels de la finance. Il n’est pas destiné à être remis à des clients non professionnels ne possédant pas l’expérience, les connaissances et la compétence nécessaires pour prendre leurs propres décisions d’investissement et évaluer correctement les risques encourus.