Adequity
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
4438.27 +2.12% -25.76%

Aviva Investors

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
ODDO BHF AM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Keys AM

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Sextant Grand Large : après une année mitigée, la gestion annonce « des choix très forts »...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Amiral%20Darvieu%20Sudre.jpg

Louis d'Arvieu et Jacques Sudre, gérants associés chez Amiral Gestion, évoquent les performances de Sextant Grand Large sur la fin d’année et le positionnement pour 2020.

 

 

2019 : une année mitigée pour le fonds phare d’Amiral gestion

 

Sextant Grand Large enregistre une performance décevante (+4.6%) sur l’année 2019, dans un marché particulièrement haussier. Le fonds se rattrape cependant sur le dernier trimestre en réduisant son écart (+1.9% contre +2.8% pour son indice de référence). Paradoxalement, les valeurs qui ont tiré la performance du fonds sont les valeurs de croissance de grandes capitalisations, en lesquelles il était sous pondéré en 2019. Le géant chinois Alibaba est par exemple l'un des principaux contributeurs à la performance. 

 

Ainsi, le fonds profite assez peu de la hausse des actions, et ce, pour deux raisons :

 

  • Le comportement prudent, qui caractérise le fonds sur l’année 2019. En effet, on retrouve une exposition au marché des actions qui n’a évolué qu’entre 20 et 35%, avec une marge de manœuvre théorique allant pourtant de 0 à 100%. Ceci est tout à fait logique compte tenu du fonctionnement même du fonds qui a une exposition corrélée négativement aux valorisations du marché. Or celles-ci étaient élevées en 2019 selon le gérant. D'ailleurs, il maintient le cap, renforcé dans ses convictions par les forts mouvements de cession d’actions par les dirigeants des entreprises. Ceci est une alerte selon Amiral Gestion.
  • Un stock picking qui s’est avéré sous-performant. Trois principaux facteurs sont en cause. Premièrement, l’écart grandissant de valorisation entre valeurs de croissance et valeurs décotées a créé un manque à gagner pour le fonds ayant un biais « value ». Le fonds a également souffert géographiquement, ce dernier étant largement sous-pondéré aux États-Unis où la tendance était particulièrement haussière ce trimestre. Enfin, les grandes capitalisations ont surperformé sur la période alors que le fonds les sous pondérait au profit des petites capitalisations.

 

Concernant la poche obligataire, Sextant Grand Large a augmenté le poids de cette dernière dans le portefeuille au fur et à mesure de l’année. En effet, la politique toujours accommodante des banques centrales et les taux de défaut encore faibles des entreprises constituent un coussin de sécurité solide.

 

 

Mais la gestion maintient le cap

 

La gestion réitère peu ou prou la stratégie adoptée en 2019. La gestion stabilisera la poche actions autour de 25% d’exposition avec toutefois des « choix très forts en termes de sélection de valeurs », précise Louis d’Arvieu. En clair, il n’y a pas d’intérêt à augmenter l’exposition tant que les niveaux de valorisation sont aussi élevés.

 

D’un point de vue géographique, la gestion restera plus que jamais sous-pondérée aux États-Unis. Elle préfère l’Europe et l’Asie, notamment le Japon, où il est possible de trouver de belles décotes. Au niveau sectoriel, la gestion confirme l’absence de biais : le stock picking sera la principale stratégie pour créer de la performance.

 

De plus, le mouvement de retour des valeurs de petites capitalisations au sein de Sextant Grand Large, initié l’an passé, sera renouvelé pour 2020. La proportion de petites capitalisations était de 2% début 2019. Elle est montée à presque 8% du fonds en fin d’année, soit plus de 30% de la poche actions. Le gérant pourrait même encore augmenter cette pondération

 

Enfin, les gérants de Sextant Grand Large adoptent un positionnement conservateur sur la partie obligataire. Malgré tout, le taux de rendement actuariel est proche de 5,5% après couverture de change. Ce chiffre peut paraître élevé. Les titres sont clairement « High Yield » ou non notés, mais la gestion garde des maturités courtes afin d’avoir une bonne visibilité. Ainsi, la maturité moyenne est à 2,5 années pour une sensibilité taux de 2,3. Une philosophie qui sera conservée pour l’année 2020 sauf changement d’environnement.

 

 

Pour plus d'informations sur les fonds Amiral Gestion, cliquez ici

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Alpheys
Aviva Investors

Buzz H24


DNCA

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
ODDO BHF AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Keys AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Adequity