Fidelity
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5782.65 -0.82% +4.17%

Adequity

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
 Axiom AI

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Crise sanitaire : l’immobilier coté, solide comme la pierre ou fragile comme le papier ?

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Axa%20Aedificandi%20Tempel.jpg

AXA Aedificandi a soufflé ses 50 bougies en avril dernier. Frédéric Tempel (Gérant du fonds AXA Aedificandi depuis 17 ans) est revenu sur l’évolution du secteur immobilier, l’impact de la crise sanitaire sur les foncières cotées et a donné ses perspectives pour les prochains mois.

 

 

Frédéric Tempel est d’abord revenu sur l’évolution du secteur immobilier depuis la création du fonds AXA Aedificandi. Il y a 50 ans, le fonds appartenait à la première génération de sociétés investissant dans l’immobilier, les SICOMI (sociétés immobilières pour le commerce et l’industrie). D’investissement sous forme de crédit-bail au départ à foncière de commerce par la suite pour finir sur un cycle immobilier dominé par la transition de l’économie vers le digital, le secteur a bien évolué. La grande leçon à retenir de cet historique réside dans la capacité du secteur immobilier à s’adapter et à évoluer avec l’économie, la société et les gouvernements.

 

Ainsi, « le secteur est aussi bien équipé qu’il ne l’était par le passé pour continuer à prospérer dans cet environnement nouveau d’aujourd’hui et de demain ».

 

 

Qu’en est-il alors aujourd’hui ? L’immobilier s’est-il adapté à la crise ?

 

La crise de 2020 se caractérise par une accélération des tendances, peu importe la classe d’actifs. Certaines entreprises sortent de cette crise avec le sentiment d’aller encore mieux, c’est notamment le cas des sociétés du monde digital et de l’économie numérique. A l’inverse, certaines sociétés plus « old school » subissent une pression sur les marges et ont beaucoup plus de mal à redémarrer.

 

Cette « reprise en K » se traduit de la même manière dans l’immobilier. D’un côté les commerces et les bureaux souffrent et de l’autre, le résidentiel, la logistique ainsi que les fermes de serveurs se portent au mieux. Tant est si bien qu’en termes de performances boursières, ces derniers sont au même niveau ou au-delà de leur niveau de début d’année.

 

 

Quels sont les perspectives pour les différents secteurs de l’immobilier coté ?

 

Cette crise de l’usage a accéléré l’obsolescence d’une partie du monde et repositionné la valeur vers d’autres segments immobiliers. Ainsi, on peut être amené à se demander si les bureaux continueront d’être utilisés de la même manière dans les prochaines années, compte tenu de la facilité de la mise à disposition du travail à domicile ainsi que des potentielles économies générées. Le secteur de la logistique, chaîne clé permettant une bonne partie de la consommation, bénéficie et pourrait continuer de bénéficier de cette économie digitale au travers de la livraison à domicile. Elle pourrait ainsi voir sa quantité de mètres carrés alloués augmenter considérablement. Le résidentiel quant à lui, devrait continuer de profiter de taux d’intérêt faibles.

 

En termes de tendance, l’ESG (Environnement, Social, Gouvernance) est aujourd’hui une réalité incontournable. Tout d’abord, les sociétés elles-mêmes font leur possible pour respecter cette dimension, de manière à avoir des patrimoines résistant à ces forces d’obsolescence tout en proposant des performances locatives satisfaisantes. Dans l’immobilier coté, l’ESG se traduit par des bâtiments certifiés, par exemple « haute valeur environnementale ».


Ces éléments nous donnent finalement l’impression que ce monde d’après n’est pas tout à fait le même que le monde que l’on connaissait. Il y ressemble beaucoup mais l’adoption et l’abandon de certaines tendances ont entrainé un saut dans le futur. Frédéric Tempel reste confiant dans les secteurs de l’immobilier coté et n’exclut pas pour autant des secteurs décotés comme les bureaux ou les commerces, pouvant également profiter de la résolution de la crise pour rebondir.

 

 

Pour en savoir plus sur Axa Aedificandi et les fonds Axa IM, cliquez ici.

 

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Pierre Premier Gestion (PPG)
Adequity

Buzz H24


AXA IM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
 Axiom AI

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Fidelity